Pneumoniavirinae - Pneumovirus

 
 

 

Il est responsable de la bronchiolite du nourrisson qui est un problème de santé publique.

 
 

 

C'est un virus à ARN non segmenté à polarité négative. Il possède une nucléocapside à symétrie hélicoïdale, une enveloppe lipoprotéique. C'est donc un virus fragile.

 

Il existe deux sous-types: sous-type A: 6 génotypes sous-type B : 2 génotypes

 

Clinique

 

Incubation 2 à 4 jours

 

Il entraîne la rhinite, la bronchiolites sévères du nourrisson, la pneumonie, l'otite

 

Le type A est plus sévère.

 

La gravité est liée au jeune âge, à la prématurité ou à une pathologie associée (cardiopathie).

 

Epidémiologie:

 

2 % des enfants atteints sont hospitalisés (bronchospasme, encombrement respiratoire).

 

La mortalité de 0,5 % est liée au terrain.

 

Retentissement possible à long terme (asthme).

 

Immunité naturelle faible

 

Diagnostic:

 

Transmission par les sécrétions pendant 5 à 7 jours.

 

Acmé des épidémies en Décembre Janvier

 

Atteint surtout les enfants avant l'âge de 2 ans

 

Persistance plusieurs mois

 

 

Prélèvement: aspiration nasale ou bronchique, le virus se multiplie uniquement dans les cellules cylindriques ciliées de l'arbre respiratoire, et non dans les cellules pharyngées. Si l'aspiration est impossible, réaliser un lavage du nez avec du milieu de transport ou un écouvillon préalablement trempé dans du milieu.

 

Examen direct : IF ou EIA

 

Culture : Hep 2 : syncytium MRC5

 

Sérologie : EIA - lgM FC

 

Traitement:

 

Ribavirine en aérosol.

 

Prévention:

 

Isolement des enfants hospitalisés

 

Premiers essais de vaccins inactivés: rôle aggravant.

 

Vaccins atténués essais par voie intra nasale.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion