Erreur
  • Le template nécessaire à cet affichage est indisponible. Veuillez contacter un administrateur du site.

Le virus devient viral : un kit pédagogique pour les classes de virologie - Discussion

Index de l'article

Discussion

Le domaine de la virologie a une longue et forte histoire d'innovations éducatives. Le véritable défi consiste à développer des initiatives spécifiques qui peuvent être largement mises en œuvre dès le début du programme scolaire ([26], voir tableau 1). La virologie est une matière très importante pour plusieurs cours de premier cycle. Les étudiants des cours de médecine et de biologie doivent apprendre la virologie ; cependant, les coûts et les installations adéquates, notamment les hottes biologiques dans les salles aseptiques, sont souvent des obstacles [3]. Bien que l'apprentissage numérique et d'autres approches des textes ou des cours traditionnels augmentent la réceptivité des étudiants, le matériel pédagogique standard, tel que les lames de référence pour microscope, est une ressource pédagogique inestimable [27, 28]. Deux objectifs principaux nous ont amenés à développer le kit "Virus Goes Viral". Le premier objectif était de favoriser une meilleure compréhension des concepts de base de la virologie chez les étudiants. La réalisation de cet objectif ne nécessite que des installations simples avec un microscope optique ou un ordinateur, et ces mesures sont conformes à la réalité brésilienne.

Le deuxième objectif était d'introduire et de diffuser la connaissance des virus géants auprès des étudiants du secondaire et du premier cycle universitaire. Notre groupe s'est consacré à l'exploration des virus géants et des isolats provenant de différents échantillons, notamment d'eau, de sol, d'eaux usées et d'échantillons cliniques, ainsi que dans des environnements extrêmes, par exemple le permafrost et les lacs de soude [12, 17, 29, 30]. Les virus géants ont amené les biologistes à repenser la nature de la vie. Ces dernières années, les virus géants ont fait l'objet d'une large publicité dans les magazines, les journaux, les blogs, les chaînes de télévision et les plateformes de partage de vidéos ; cette couverture est un exemple important de diffusion scientifique.

Une idée fausse courante dans la population générale est que tous les micro-organismes sont associés à des maladies humaines [31]. L'intégration de virus géants dans les salles de classe représente un moyen d'élargir les connaissances et de dissiper l'idée que les virus sont uniquement des agents pathogènes humains. En effet, les virus géants mettent en évidence le fait que tous les organismes peuvent être infectés par des virus. En outre, les virus géants peuvent représenter des outils pour aider le grand public à comprendre l'importance des micro-organismes, leur biologie évolutive et leur écologie dans l'écosystème, et leur ascendance. Avec ce matériel, nous pensons que l'éducateur peut explorer les aspects révolutionnaires de ces virus et créer un environnement d'apprentissage inspirant. Ce matériel est conçu pour être simple mais utile pour l'enseignement de la virologie. Il peut et doit être associé à d'autres stratégies éducatives, y compris d'autres leçons pratiques, selon le plan de l'éducateur et les ressources de l'institution.

Notre kit couvre 13 espèces virales, y compris les virus vertébrés, les protozoaires et les arbovirus. Cette gamme de modèles viraux illustre pour les élèves la diversité de la virosphère. En outre, les ECP couverts par le kit constituent un point de discussion important avec les étudiants sur les interactions spécifiques entre le virus et l'hôte. Un exemple intéressant d'interactions virus-hôte est le mécanisme du TPV et des amibes [32]. Les cellules infectées par un virus peuvent s'agréger avec des cellules non infectées pour former des grappes qui peuvent augmenter la capacité du TPV [32]. Ces grappes sont présentes dans le matériel attaché au "virus devient viral". Un autre exemple est celui des isolats de VACV qui présentent une diversité biologique permettant de séparer les virus en différents groupes [33]. La souche VACV présente des phénotypes de plaques de taille différente ; par exemple, le groupe II du VACV présente des plaques plus grandes que le groupe I du VACV [33]. Notre kit contient des diapositives avec la différenciation des VACV pour bien faire comprendre aux étudiants que même au sein d'une même espèce virale, il existe des variations.