Index de l'article

 

Veines humérales

Les deux veines humérales, satellites de l'artère, naissent au pli du coude de manière très variable, suivant la façon irrégulière dont se combinent les deux radiales et les deux cubitales profondes qui sont ses branches d'origine. On distingue une humérale externe et une humérale interne celle-ci ordinairement plus grosse, d'un diamètre de 8 millimètres, toutes deux reliées par des anastomoses transversales. Il est bon de noter que dans certains points de leur trajet, notamment au pli du coude ou au milieu du bras, lieux classiques des ligatures, on voit souvent une des deux veines humérales, le plus fréquemment l'externe, se placer en avant de l'artère d'autres fois les veines entourent l'artère en spirale. Les veines humérales ne sont pas toujours doubles sur tout leur trajet. Souvent elles se réunissent en un seul tronc interne ou humérale commune dans la partie supérieure du bras : dans ce cas, il existe habituellement un canal collatéral qui continue l'humérale externe. On a trouvé dans les veines humérales, 5, 8 et 15 valvules.

Les branches collatérales sont celles de l'artère : veines musculaires du biceps et du brachial antérieur, collatérales internes, collatérales externes ou humérales profondes ordinairement volumineuses, et en outre une veine superficielle la basilique, qui débouche dans la partie supérieure du bras. Fréquemment et plus ou moins près de l'aisselle, on observe un véritable plexus ou confluent veineux formé par l'abouchement convergent des grosses veines numérales profondes et des veines musculaires dans les humérales, qui sont en outre couvertes de leurs anastomoses transversales. 

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion