Le syndrome de fatigue chronique est une pathologie mal connue et peu reconnue. Elle se c­aractérise par une asthénie ; un manque de forces, une sensation de fatigue préexistante à tout effort. Elle est péniblement res­sentie, c’est une perte de la notion de bien être.
­

La fatigue chronique n’est pas réversible au repos. Il y a diminution de la capacité fonctionnelle.

 

Difficulté du diagnostic­

 

Les symptômes sont mal définis. L’étiologie est à 90% psychosomatique, 10% correspondent à des pathologies organiques quelconques. La fatigue chronique représenterait 20 % des consultations du médecin généraliste

 

L’interrogatoire

 

L’’interrogatoire du patient vise à découvrir les éventuelles circonstances d’apparition, a savoir si l’apparition a été brutale ou progressive.

 

L’interrogatoire vise à déterminer si les facteurs déclenchant sont organiques ou psychique.

 

Le type de l'asthénie peut être physique, psychique ou sexuelle. Dans le cas ou les trois composantes sont présentes on suspecte fortement une pathologie organique.

 

Dans le cas ou l’asthénie l’heure d’apparition de l'asthénie est soit le matin au lever avec une amélioration secondaire : l’origine psychique est suspectée.

 

L’asthénie peut durer toute la journée.

 

Dans le cas ou elle apparait le soir, après l'effort accompli on suspectera une insuffisance surrénale ou une myasthénie.

 

L’asthénie post prandiale, peut correspondre à une dyslipémie. Sa durée peut être de quelques jours a quelques années. Il y a récupération au repos.

 

Il ne faut pas négliger l’importance de l'effort accompli, ce qui peut s’avérer très délicat, la notion d'entraînement.

 

Lorsque la récupération est possible il s’agit d’une fatigue vraie. Lorsque la récupération la n’est pas possible; c’est une asthénie vraie.

 

L’évolution de la fatigue chronique est variable.

 

Elle peut être stable, croissante, intermittente (rassurant).

 

L’état de santé antérieur

 

Le ralentissement, personnel, professionnel, le traitement en cours, l’appréciation de la personnalité au repos. Et les signes fonctionnels associés (paresthésies, palpation précordialgiques, troubles digestifs sont aussi a prendre en compte.

 

Bilan Général et signes de gravité de la fatigue chronique

 

Le poids, l’anorexie et la température sont des signes risques très importants

 

On effectue un examen somatique complet (même sans signe fonctionnel)

 

On suit l’évolution psychique, les troubles de l’humeur, du sommeil

 

L’examen para clinique est systématique. :

 

. formule, numération sanguine, FS, glycémie.

 

. transaminase

 

. sodium, potassium, calcium.

 

. créatininémie.

 

.Intradermoréaction à 10 minutes.

 

Le syndrome de fatigue chronique résiste au traitement psychiatrique. Il est caractérisé par un souvenir précis du début, contingent d'une phase infectieuse, de douleurs aux insertions, le long du rachis, épicondyliennes, d’un mal de gorge (petite rougeur), pharyngite à minima, d’un sentiment fébrile, non objectivé.

 

Traitement

 

Il n’existe pas réellement de traitement efficace. Actuellement, on traite les patients en les réentraînants.

Forum sémiologie

Aucune discussion encore créée

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion