Des études antérieures sur le pronostic chez les femmes atteintes de fibromyalgie (FM) ou de douleur chronique généralisée (CWP) montrent des résultats contradictoires.

Cependant, chez certaines femmes la douleur et d’autres symptômes fondament semblent s'améliorer progressivement . Les connaissances sur les facteurs prédictifs d'une amélioration substantielle de l'intensité de la douleur sur une plus longue période sont limitées. L'objectif principal de cette étude était d'étudier l'évolution naturelle de l'intensité et de la répartition de la douleur sur une période de 10 à 12 ans dans une cohorte de 166 femmes atteintes de FM ou de CWP. Deuxièmement, nous voulions étudier les facteurs prédictifs d'une amélioration substantielle (≥ 50%) de l'intensité de la douleur après 10 à 12 ans.

Méthodologie

L'étude est une étude de cohorte prospective longitudinale de 166 femmes atteintes de FM ou de CWP ont été suivies après 10 à 12 ans. 126 femmes (76%) ont participé au suivi et ont rempli une série de questionnaires sur l'intensité de la douleur, la répartition de la douleur et d'autres aspects physiques et mentaux de la santé. Les différences dans les symptômes au sein de la cohorte sur 10 à 12 ans et les facteurs prédictifs d'une amélioration substantielle (≥ 50%) de l'intensité de la douleur ont été calculées.

Résultats

La douleur s’est améliorée au suivi à 10 à 12 ans (p <0,001) avec une variation moyenne de - 9,2 mm (écart type 23,3, IC 95%: - 13,3; - 5,0) pour l’intensité de la douleur et - 2,0 sites (écart-type 4,2, IC 95%: - 2,7; - 1,2) pour la distribution de la douleur. Neuf pour cent des 126 femmes ont présenté une amélioration individuelle modérée de l'intensité de la douleur, tandis que 16% ont présenté une amélioration substantielle au suivi par rapport au niveau initial. Une réduction des symptômes de stress et une intensité de la douleur plus élevée au départ ont prédit une probabilité plus élevée de signaler une intensité de la douleur inférieure d'au moins 50% après 10 à 12 ans par rapport au niveau de base.

Conclusions

Une majorité de femmes atteintes de FM et de CWP semblent avoir une évolution positive de la douleur au fil du temps, ce qui devrait être communiqué à ces patientes. Réduire les niveaux de stress pourrait contribuer à améliorer les chances d'amélioration avec le temps.

Lire l'intégralité de l'étude en anglais.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion