Lorsqu'on regarde par sa face postérieure ou face péritonéale la portion de la paroi abdominale qui s'étend de la symphyse pubienne à l'orifice inguinal interne, on constate l'existence de trois cordons ascendants qui cheminent au-dessous du péritoine, en soulevant plus ou moins cette séreuse.

Ce sont, en allant de dedans en dehors :

  1. l'ouraque, cordon fibreux provenant dé l'oblitération de l'allantoïde et s'étendant verticalement, le long de la ligne médiane, de l'ombilic au sommet de la vessie ;
  2. le cordon fibreux résultant de l'oblitération de l'artère ombilicale il part également de l'ombilic et se trouve juxtaposé à l'ouraque, à son origine il s'en écarte ensuite, dans son trajet descendant pour se porter sur les côtés de la vessie ;
  3. l'artère épigastrique, qui se détache de l'iliaque externe au moment où ce vaisseau va traverser l'anneau crural et, de là, se dirige obliquement en haut et en dedans pour gagner la face postérieure du grand droit.

Chacun de ces trois cordons soulève le péritoine, qui forme ainsi a leur niveau trois replis plus ou moins saillants. Dans l'intervalle de ces replis, et délimitées par eux, se trouvent naturellement des dépressions ou fossettes. C'est à ces dépressions qu'on a donné le nom de fossettes inguinales. On en compte trois, qui-sont, en allant de dedans en dehors :

  1. la fossette inguinale interne, située entre l'ouraque et le cordon de l'artère ombilicale ;
  2. la fossette inguinale moyenne, située entre ce dernier cordon et t'artère épigastrique ;
  3. la fossette inguinale externe, située en dehors de l'épigastrique ; cette dernière répond exactement à l'orifice interne du canal inguinal.

La connaissance de ces din'érentes régions trouve en chirurgie des applications importantes c'est, en effet, par l'une de ces trois fossettes, points faibles de la paroi, que s'échappe l'intestin ou l'épiploon pour constituer les hernies dites inguinales. On voit immédiatement qu'on peut diviser ces hernies en trois grandes variétés, selon la fossette qui leur donne passage :

  • la hernie inguinale interne,
  • la hernie inguinale moyenne,
  • la hernie inguinale externe qui s'engagent chacune dans la fosse de même nom.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion

Gardez le contact inscrivez-vous à notre newsletter.