Index de l'article

Vaisseaux de la région sous-hyoïdienne

Artères

Les artères de la région sous-hyoïdienne proviennent de chaque côté de deux troncs principaux, les artères thyroïdiennes supérieure et inférieure. La première nait de la carotide externe et est descendante la deuxième naît de la sous-clavière et est ascendante. La thyroïdienne supérieure fournit au larynx et au corps thyroïde. La distribution de ces branches est très-variable. Les deux artères laryngées, l'inférieure surtout, appelée encore rameau crico-thyroïdien, peuvent se trouver au-devant du bistouri dans la laryngotomie. Il faut absolument se rendre maître du sang avant de passer outre, sans quoi le malade sera exposé à l'asphyxie par introduction du sang dans les bronches. La thyroïdienne supérieure s'anastomose par inosculation sur la ligne médiane avec celle du côté opposé au niveau du bord supérieur de l'isthme. La thyroïdienne inférieure naît de la sous-clavière sur un plan antérieur à celui de la vertébrale et un peu en dehors elle se porte de bas en haut, passe en arrière de la carotide primitive et en avant de la vertébrale. A un moment donné les trois artères sont superposées, ce qui permet de résoudre ce problème chirurgical quel est le point du corps où l'on peut traverser à la fois trois grosses artères avec une aiguille? Les plaies du cou présentent donc à ce niveau une gravité particulière. Arrivée à la hauteur du premier anneau de la trachée, la thyroïdienne inférieure se porte horizontalement en dedans, puis en bas, et de nouveau en haut, de façon à former deux courbures dirigées en sens inverse.

Cette artère est exclusivement destinée au corps thyroïde qu'elle pénètre par sa face interne et dans l'épaisseur duquel elle s'anastomose avec celle du côté opposé.

Ce sont là en définitive les seules artères qui soient normalement en rapport avec la région sous-hyoïdienne. Mais il existe des anomalies artérielles dont l'importance est si grande en chirurgie, que j'ai cru devoir les mettre sous les yeux du lecteur, ce qui vaut mieux, ce me semble, que la meilleure description.

Si les artères jouent un rôle considérable dans la région sous-hyoïdienne, les veines y sont également très-importantes.

Il existe au-devant de la trachée un plexus veineux plus ou moins développé suivant les sujets, mais toujours très-riche, surtout chez l'adulte. C'est de là que vient la plus grande partie du sang pendant la trachéotomie, car, si on peut à la rigueur éviter les artères, il est impossible de ne pas intéresser le plexus veineux. On peut reconnaître dans ce plexus deux ordres de veines les unes, superficielles, aboutissent à la veine jugulaire antérieure superficielle ; les autres, profondes, donnent naissance à la veine jugulaire antérieure profonde. La jugulaire antérieure superficielle, située en avant des muscles sous-hyoïdiens, sur la ligne médiane, va se jeter dans la veine sous-clavière droite, quelquefois par un tronc commun avec la jugulaire externe; la jugulaire antérieure profonde se rend dans le tronc veineux brachio-céphalique gauche. Nul doute que ces veines jugulaires antérieures, ainsi que les branches qui leur donnent naissance, ne soient sujettes à de nombreuses anomalies, mais il n'en existe pas moins toujours au-devant de la trachée un lacis veineux très-abondant, développé surtout chez l'adulte, d'où la gravité particulière de la trachéotomie à cette époque de la vie.

Vaisseaux lymphatiques

Les vaisseaux lymphatiques qui naissent du conduit laryngo-trachéal partent de la membrane muqueuse et sont extrêmement nombreux. Ils aboutissent aux ganglions placés sur les côtés du larynx et de la trachée, en dedans du muscle sterno-cléido-mastoïdien.

Nerfs

Les nerfs de la région sous-hyoïdienne sont superficiels et profonds. Les superficiels se rendent les uns à la peau, et sont fournis par la branche cervicale transverse du plexus cervical superficiel les autres aux muscles sous-hyoïdiens, et se détachent de la convexité de l'anse de l'hypoglosse. Les nerfs profonds sont les nerfs laryngés, distingués en supérieur et inférieur.

J’ai déjà signalé les rapports de ces nerfs, et en particulier ceux de l'inférieur ou récurrent gauche, avec la face antérieure de l'œsophage, seul détail qui intéresse en réalité le chirurgien. L'histoire si curieuse des nerfs laryngés est du ressort des traités d'anatomie descriptive et de physiologie.

Forum anatomie

Super User
New Member
complexe articulaire de l'épaule
bonsoir, pourquoi parle t'on de complexe articulaire pour l'épaule? Je ne co...
32200 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le mardi 16 décembre 2014
Super User
New Member
ligament
Bonjour un ligament peut-il être intra capsulaire ?...
22376 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le mardi 14 octobre 2014
Pierre
Pas de rang
Pacchioni
Où se trouve le foramen de Pacchioni?...
925 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le lundi 13 avril 2020
christophe
New Member
indice de Hirtz
Bonjour, je sais que l'indice de Hirtz sert à mesurer la mobilité thoracique mai...
11332 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le samedi 14 mars 2015
  • #médecine
  • #Anatomie
sylvain
New Member
rugine
quelqu'un sait ce que "ruginer" peut dire? et dans quel cas la "r...
7766 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le dimanche 15 mars 2015
  • #médecine

QCM d'anatomie

Le cubitus ou ulna
Questionnaires à propos du cubitus.
L'humérus
Questions à propos de l'humérus.
QCM Anatomie de l'estomac
5 QCM concernant l'anatomie de l'estomac.
Ostéologie de l'épaule 3, la scapula 1
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
ostéologie de l'épaule 4, scapula 2
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
Ostéologie de l'épaule 2, la clavicule
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
La scapula (omoplate)
Questionnaire à propos de la scapula (omoplate)

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion