L'anguillulose est une parasitose qui demeure chez l'individu contaminé autant de temps que celui-ci va vivre. Elle est spécifique à l’homme et est provoquée par un nématode du tube digestif ; Strongyloïde stercoralis.
 

Epidémiologie

Agent pathogène: Strongyloïdes stercoralis Cet agent pathogène existe sous deux formes:

  • Une forme parasitaire correspond à des femelles de 2 ou 3 mm de long qui creusent des galeries dans la paroi du duodénum où elles vivent. Elles sont parthôgénétiques. Elles se reproduisent donc sans l'aide d'un mâle.
  • Dans le milieu extérieur vivent des adultes à sexes séparés ou adultes stercoraires, libres. Ils sont un peu plus petits.

Cycle

Le cycle de l'anguillulose est contrôlé par les défenses immunitaires qui diminuent avec l'âge. C'est pour cette raison que la clinique devient symptomatique avec l'âge; du fait de l'augmentation du nombre de larves qui vont réinfecter le patient.

Dans le duodénum, les femelles parthogénétiques pondent des oeufs. Ceux-ci vont très rapidement donner des larves rhabditoïdes dans le tube digestif.

Ces larves seront expulsées avec les selles humaines dans le milieu extérieur.

Il y a alors deux possibilités:

  • Si les conditions environnementales sont satisfaisantes et la température supérieure à20°C, on a un cycle sexué. Les larves vont donner des adultes stercoraires mâles et femelles. Celles-ci vont s'accoupler et pondre des oeufs. Ces oeufs donneront des larves rhabditoïdes qui deviendront des larves Strongyloïdes infestantes. Elles passeront à travers la peau et entreront dans un cycle interne.
  • Si la température est inférieure à 20°C, on a un cycle direct. Dans le tube digestif, les larves rhabditoïdes vont donner des larves Strongyloïdes puis des larves Strongyloïdes infestantes qui passent à travers la peau.

Il existe un 3ème cycle: dans le tube digestif, les larves peuvent donner des larves Strongyloïdes puis des larves Strongyloïdes infestantes, et le patient va se recontaminer en permanence avec sa propre souche de parasites.

On garde cette parasitose toute sa vie.

Géographie

Dans les régions tropicales où les gens sont en contact avec la boue.

Au Bangladesh touche 90% de la population, au Vietnam 80 à 85%.

Parasitose très fréquente, notamment chez les voyageurs, et qui vit aussi longtemps que son porteur.

Foyers très importants dans les zones tempérées. Prédominance dans les zones tropicales mais il y a des foyers qui remontent très haut dans le Nord. Présence dans les plaines d'Espagne, l'Italie du nord, la plaine de la Garonne (Gers) , plaine du Danube, Roumanie.

Clinique

L'interrogatoire est très utile au diagnostic : profession +++, antécédents épidémiologiques +++. (demander au patient s'il a voyagé). La longévité des vers est de 15à 25 ans. L'anguillose vit aussi longtemps que son porteur en raison de son cycle d'autoinfestation interne. Cette parasitose est au départ souvent asymptomatique :les galeries creusées ne sont pas d'une grande agressivité. Elle est bien tolérée d'un point de vue mécanique.

Il faut donc être très vigilant lors de l'interrogatoire.

Le cycle de l'anguillulose est contrôlé par les défenses immunitaires qui diminuent avec l'âge. C'est pour cette raison que la clinique devient symptomatique avec l'âge; du fait de l'augmentation du nombre de larves qui vont réinfecter le patient.

Les larves qui circulent sécrètent des antigènes, rejettent des déchets, perdent les protéines de leur cuticule. Ces éléments contiennent des allergènes.

Plus on vieillit, plus les défenses immunitaires de l'organisme diminuent. Plus le cycle d'infestation tend à s'emballer. Donc les troubles vont augmenter :

  • manifestations allergiques : urticaire, asthme...
  • troubles digestifs : épigastralgies, diarrhée.

Parfois se produit le phénomène de Larva Currens :

Souvent sur les flancs ou au pourtour de l'anus apparaît un petit point rouge puis une petite traînée rouge qui se déplace (dure 1 à 10 min) et qui soudain disparaît. Ce signe ressemble au Larbisch mais il est transitoire. Le sillon apparait, se déplace puis il disparait. Cette traînée rouge correspond à une traînée inflammatoire. C'est une larve strongyloïde infestante qui est passée juste sous la peau avant de se renfoncer dans l'organisme. Ceci est pathognomonique d'une anguillulose (Afrique+++). Le caractère mobile des sillons est important car des sillons rougeatres prurigineux sous les pieds se retrouvent dans une autre maladie : la maladie rampante où des larves d'ankylostome de chiens se mettent sous la peau mais ils circulent tout doucement et le sillon dure des semaines.

L'anguillulose maligne, est une hyperinfection. Elle nécessite une immunodépression liée à un très mauvais état général. L'immunodépression liée au HIV n'entraînera pas d'emballement du cycle d'auto-infestation.

Cas particulier: le rétrovirusHTLV1, responsable de leucémie, de lymphome (fréquent aux Antilles), favorise cette infection. Une très grande quantité de larves va envahir tout l'organisme(liquide bronchique,crachats...) En sortant du tube digestif, elles amènent avec elles de nombreuse bactéries qui viennent du tube digetif) septicémie à GRAM négatif, état de choc, méningite septique. La surinfection bactérienne est responsable de la gravité de ce tableau clinique.

Dans le cas d'immunodépression médicamenteuse:

  • greffés.
  • maladies inflammatoires chroniques(à cause des corticoïdes)

Diagnostic biologique

Le signe majeur est une augmentation des polynucléaires éosinophiles ; augmentation chronique des IgE.

Diagnostic de certitude

On observe la présence de larves dans les selles.

Les techniques classiques manquent 90% des authentiques anguilluloses (90% de faux négatifs).

Lors de le prescription de coprologie parasitaire dans le cadre de la recherche de l'anguillulose, il faut toujours marquer avec; technique de Baermann(pas cher et très utile) car elle permet d'augmenter à 60% le taux d'anguilluloses détectées.

Le séro-diagnostic fait aussi des faux négatifs.

Traitement

Mectizan® IvermectineDCI. On n'utilise plus le Zemtel® (AlbendazoleDCI).

Prophylaxie

  • individuel : pas de marche nu-pieds en zone tropicale.
  • collective : assainissement.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion