C'est une zoonose qui touche le bétail, parasitose digestive, le cycle s'effectue au niveau des villosités intestinales essentiellement au niveau du grêle.

 

On reparle de cette affection chez l'homme depuis les années 1980 à cause du SIDA. En effet c'est une infection parasitaire opportuniste

Contamination et cycle

 

La contamination se fait par voie orale.

 

Ingestion, puis invasion des villosités, multiplication active ; l'infection se transmet alors de proche en proche : c'est une auto infestation. La reproduction est asexuée. L'infestation massive du duodénum au colon. Certaines formes se reproduisent de façon sexuée avec formation d'oocytes, se retrouvant dans les selles. Chaque oocyste est constitué de 4 sporozoites directement infestant dans les scelles, ne nécessitent pas de maturation à l'extérieur

 

Cette forme est très résistante, elle résiste a la plupart des antiseptiques ; ni la javellisation de l'eau, ni les systèmes de filtration mécanique de l'eau ne permettent l'élimination des oocystes.

 

Population a risque : les sujets HIV + , 10 % sont touchés par cette parasitose.

 

Les sujets immunocompétents peuvent également développer cette parasitose.

 

Clinique

 

L'infection peut être inapparente chez l'immunocompétent. Le cycle s'effectue dans le tube digestif avec émission d'oocystes dans les selles (porteur sain), parfois, gastro-entérite spontanément résolutive. Après guérison, il ya encore émission d'oocystes pendant un mois.

 

Le tableau est plus grave chez l'immunodéprimé :

 

.Diarrhées aqueuses, continues, parfois 10 litres par jour. Ces selles s'apparentes a celles constatées dans le choléra (ce parasite pourrait sécréter une substance proche de la toxine cholérique).

 

.Non tendance à la guérison chez ces sujets : grande déshydratation, altération de l'état général.

 

Cette débilitation favorise la survenue d'autres infections (cercle vicieux).

 

Le parasite est souvent responsable de la diarrhée du voyageur.

 

Diagnostic

 

Facile sur les selles : il faut demander spécifiquement au labo la recherche des oocystes.

 

Il n'y a aucun diagnostic sérologique.

 

Traitement

 

Ne donne rien chez l'immunocompétent.

 

-Décevant, chez l'immunodéprimé :

 

HUMAGEL* (c'est un antibiotique qui ne fonctionne pas dans tous les cas.

 

Prévention

 

Elle est difficile car c'est une zoonose donc il y en a partout. Beaucoup de porteurs sont sains. L'hygiène a une grande importance.

 

Même le formol a 10 % met 3 jours avant d'inactiver les oocystes.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion