Index de l'article

Ossification

Le temporal présente trois centres d'ossification: un pour l'écaille, un pour la portion pétreuse, et un troisième pour le cercle tympanal. Quant à l'apophyse styloïde, son développement est lié à celui de l'appareil hyoïdien dont elle fait partie. Le centre d’ossification de l'écaille apparaît au troisième mois de la vie intra-utérine, en plein crâne membraneux. Il est constitué par trois points d'ossification ainsi répartis le premier occupe la base de l'apophyse zygomatique le second appartient à. l'écaille proprement dite le troisième est situé immédiatement au-dessus du cercle tympanal. Le centre d'ossification commun au rocher et à l'apophyse mastoïde (Béclard, Sappey) apparaît vers la fin du quatrième mois de la grossesse il comprend dix-sept points primitifs et neuf complémentaires. Les points primitifs ont la distribution suivante deux pour le limaçon, six pour les canaux demi-circulaires, et neuf pour les osselets. Des neuf points 'complémentaires, trois sont destinés au limaçon, trois aux canaux demi-circulaires, un pour le toit de la caisse, un pour le plancher, et un pour l'éminence mamillaire (Rambaud et Renault). Le centre d'ossification du rocher forme aussi, avons-nous dit, l'apophyse mastoïde très rarement il existe pour cette-apophyse un ou deux points d'ossification particuliers.

Le troisième centre d'ossification du temporal apparaît vers le milieu du cinquième mois de la vie intra-utérine il forme un anneau osseux incomplet, interrompu à sa partie supérieure, et fixé par ses deux extrémités à l'écaille du temporal, le cercle tympanal. Ce centre comprend trois points d'ossification un médian ou inférieur, et deux latéraux ou supérieurs. Libre dans la plus grande partie de son étendue, fixé seulement par ses deux extrémités, le cercle tympanal se soude ultérieurement, en dedans au rocher pour fermer en bas la caisse du tympan, et se développe en dehors pour former la paroi inférieure du con- duit auditif externe. Pour former cette paroi le bord externe du cercle tympanal s'allonge sa partie moyenne se porte en haut et en dehors, l'antérieure en arrière, la postérieure en avant, en convergeant de la circonférence vers le centre de l'anneau. Mais, tandis que la partie moyenne s'accroît lentement, les parties antérieure et postérieure se développent avec rapidité et se soudent ensemble avant de s'unir à, la partie moyenne. De l'union des deux parties antérieure et postérieure, résulte une sorte de pont osseux dont le bord externe limite l'entrée du conduit auditif, et dont le bord interne se trouve séparé de la partie moyenne de l'anneau tympanal par un trou (Sappey).

A la naissance, les trois pièces du temporal sont incomplètement soudées ensemble. La portion mastoïdienne du rocher se soude à l'écaille vers un an et à deux ans. Le bord antérieur du rocher se soude au bord inférieur de l'écaille de deux ans a trois ans ; cette soudure se fait d'arrière en avant; on en trouve encore des vestiges jusqu'à quatre, cinq ans et même plus.

Le cercle tympanal chez le nouveau-né est soudé à la portion écailleuse par ses deux extrémités et au rocher par la plus grande partie de sa circonférence. A trois ans, l'entrée du conduit auditif externe est complète, mais sa paroi inférieure est encore percée d'un large trou, qui se comble d'habitude à l'âge de trois à quatre ans (Sappey). Cette même paroi d'abord très mince s'épaissit progressivement. La soudure des portions tympanique et écailleuse du temporal présente une solution de continuité persistante, la scissure de Glaser. Enfin le développement de la portion tympanique du temporal présente de nombreuses variétés son développement peut se faire avec une grande lenteur et il n'est pas rare de le trouver encore perforé à son centre chez les enfants et même chez l'adulte. Les cellules mastoïdiennes n'existent pas chez le nouveau-né. Le tissu spongieux qui constitue l'apophyse mastoïde à cet âge commence à se résorber dans le cours de la première année, pour laisser la place aux premières cellules aérifères. Ces dernières apparaissent tout d'abord au niveau même du canal par lequel la caisse du tympan communique avec les cellules mastoïdiennes, canal résultant lui-même de la conjugaison des portions écailleuse et mastoïdienne du temporal. A deux ans, les cellules s'étendent jusqu'a la base de l'apophyse; de deux à trois ans les cellules occupent toute l'apophyse; c'est a cet âge d'ailleurs que cette dernière commence à se dessiner. Ultérieurement, les cellules augmentent de capacité elles communiquent largement entre elles ta table externe de l'apophyse s'éloigne de l'interne et les cellules se développent augmente encore de la morne façon que les sinus frontaux et sphénoïdaux. (Sappey).

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion