Index de l'article

Variations

 

De l'angle supérieur du trou sous-orbitaire part une fine ligne suturale, vestige de la réunion de l'épiphyse malaire qui forme le sommet du maxillaire, avec le corps de l'os, On voit assez souvent cette suture monter verticalement et se réunir a. la suture maxillo-malaire.

La gouttière et le canal sous-orbitaire résultent de la juxtaposition, puis de la superposition de deux parties de l'os primitivement isolées les traces de cette réunion restent toujours visibles sous l'aspect de la fine ligne suturale que nous venons de voir aboutir a. l'angle supéro-interne du trou sous-orbitaire.

Le canal sous-orbitaire s'ouvre anormalement sur la face externe du maxillaire par deux ou plusieurs orifices

On voit sur la face inférieure de l'apophyse palatine deux gouttières l'une, externe, longe l'arcade alvéolaire et répond à l'artère l'autre, interne, répond aux nerfs palatins et à de fins rameaux vasculaires.

Les deux parties, antérieure et postérieure, du bord interne de l'apophyse palatine répondent à. une division primitive très nette de ce bord, développé, comme nous l'avons vu, aux dépends de deux os primitivement indépendants le maxillaire supérieur proprement dit, et l'intermaxillaire.

Le canal palatin antérieur ou canal incisif, on voit sans peine les 4 trous ou canaux qu'il contient. Ces canaux sont placés en croix, deux sont dans le plan frontal, deux dans le plan sagittal et médian. Les deux canaux latéraux sont gros, juxtaposés comme .les canons d'un fusil ils livrent passage aux vaisseaux palatins antérieurs très rapprochés en bas, où ils s'abouchent dans une fosse commune, fosse incisive, ils s'écartent en haut, à la façon des deux branches d'un Y, pour aller déboucher chacun dans la fosse nasale correspondante par un orifice large. Des deux canaux médians, l'antérieur, qui est toujours le plus petit, se dirige obliquement en arrière et en haut le plus souvent il est borgne; parfois on peut le suivre entre les deux lames du vomer plus rarement il s'ouvre dans l'une ou l'autre fosse nasale. Le canal médian postérieur est de dimensions variables: généralement il se bifurque après un court trajet et chacune de ses branches va s'ouvrir dans le canal latéral correspondant.

Cette description répond à la majorité des cas mais assez souvent la disposition est un peu différente.

On rencontre presque constamment sur la partie inférieure de la face externe de l'apophyse montante un trou vasculaire assez gros: c'est l'orifice d'un canal qui pénètre à une profondeur de 8 à 10 millimètres dans l'épaisseur de l'os parfois ce canal va s'ouvrir dans le sinus ou dans le méat inférieur.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion