Index de l'article

Apophyse palatine

 

Née du bord inférieur de la base, l'apophyse palatine, lame osseuse quadrilatère, se porte horizontalement en dedans à la rencontre de l'apophyse palatine de l'autre côté, avec laquelle elle s'unit sur la ligne médiane par un bord épais et rugueux.

 

Faces

 

La face supérieure, lisse, concave transversalement, forme les deux tiers antérieurs du plancher osseux de la fosse nasale correspondante.

 

La face inférieure, très rugueuse, appartient à la voûte palatine elle se continue à angle arrondi avec la face interne de l'arcade alvéolaire, elle est parcourue d'arrière en avant par deux gouttières qui continuent le conduit palatin postérieur et logent les vaisseaux palatins postérieurs.

 

Bords

 

Le bord antérieur n'est pas visible si on le recherche sur la face nasale de cette apophyse en effet, il se continue, sans ligne de démarcation, avec la partie incisive de l'arcade alvéolaire aussi sa limite apparente est formée par une crête en général fort nette qui continue en bas et en dedans l'échancrure nasale de la face externe et limite inférieurement l'orifice antérieur des fosses nasales. Au fur et à mesure qu'elle se rapproche de la partie médiane, cette crête devient de plus en plus saillante; elle se termine par une pointe dirigée en avant réunie à la pointe appartenant à l'autre maxillaire, elle forme l'épine nasale antérieure et inférieure; mais cette dernière partie appartient à l'os incisif. Si on cherche le bord antérieur par la face buccale de l'apophyse palatine, il est le plus souvent indiqué par une ligne suturale qui part d'un conduit, le conduit palatin antérieur, situé immédiatement en arrière des incisives médianes, sur la ligne de réunion des deux apophyses palatines.

 

A cette suture finit l'apophyse palatine et commence l'arcade alvéolaire.

 

Le bord postérieur, tranchant, est taillé en biseau aux dépens de la face supérieure de l'os par son articulation avec la lame horizontale du palatin.

 

Le bord interne, très épais, est hérissé de dentelures pour s'articuler avec le même bord de l'apophyse palatine de l'autre côté. Il faut distinguer dans ce bord deux parties une partie postérieure, horizontale, et une partie antérieure d'épaisseur double, descendant obliquement vers l'arcade alvéolaire, à laquelle elle appartient.

 

En s'unissant, les deux bords internes forment sur la face nasale une crête, la crête nasale qui s'articule en arrière avec le bord inférieur du vomer et en avant avec le cartilage de la cloison. Entre les portions antérieure et postérieure du bord interne, on voit les deux bouts d'un canal complet, qui va s'ouvrir dans les fosses nasales, en haut, dans la cavité buccale, en bas. En avant et en arrière de ce canal il existe deux gouttières qui, réunies à deux gouttières de l'apophyse palatine opposée, forment deux canaux plus petits que le précèdent il y a donc en ce point, sur chaque apophyse palatine, un canal complet et deux gouttières; quand les deux apophyses sont articulées, on trouve quatre canaux, parfaitement isolés et toujours distincts deux gros canaux latéraux, deux canaux plus petits, situés sur la ligne médiane; tous vont s'ouvrir dans une large excavation creusée sur ta partie antérieure de ta voûte palatine, immédiatement en arrière des incisives médianes. J'ai du insister sur cette description des conduits palatins antérieurs, car les descriptions classiques sont tout à fait Insuffisantes et inexactes sur ce point.

 

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion