La transition épithéliale vers le mésenchyme (EMT) est un processus bien caractérisé de plasticité cellulaire qui peut impliquer un recâblage métabolique. Dans le cancer, la TEM est associée à une progression maligne, à une hétérogénéité tumorale et à une résistance aux traitements. Dans cette étude, nous avons étudié le rôle de la succinate déshydrogénase (SDH) en tant que régulateur clé potentiel de la TEM.

Méthodologie

Les associations entre les sous-unités de SDH et l'EMT ont été explorées dans les données d'expression génique de cohortes de patientes atteintes de cancer du sein, puis des études approfondies sur la suppression de la SDH en tant que médiateur potentiel de l'EMT dans les cellules en culture.

Résultats

Nous avons constaté une association globalement inverse entre l'EMT et la sous-unité C de la SDH (SDHC) lors de l'analyse de l'expression des gènes dans les tumeurs du sein. Cela était particulièrement évident dans les carcinomes de sous-type moléculaire basal-like par rapport aux tumeurs non basal-like, et un faible niveau d'expression du SDHC avait tendance à avoir un impact pronostique chez ces patients. Des études sur des cellules en culture ont révélé que la TEM était induite par l'inhibition de la SDH par le SDHC CRISPR/Cas9 knockdown ou par le malonate, un inhibiteur enzymatique. Inversement, la surexpression des facteurs de transcription TWIST et SNAI2 favorisant la TEM a entraîné une diminution des niveaux de SDHB et de C et une réduction des taux de respiration mitochondriale liée à la SDH. Les cellules surexprimant le TWIST avaient une masse mitochondriale réduite, et les organelles étaient plus fines et plus fragmentées que chez les témoins.

Conclusions

Nos résultats suggèrent que la régulation à la baisse des SDHC favorise la TEM et que cela s'accompagne d'un remodelage structurel des organites mitochondriaux. Cela pourrait conférer des avantages en termes de survie en cas d'exposition à un microenvironnement hostile, notamment le stress oxydatif et l'hypoxie pendant la progression du cancer.

Lire la suite de l'étude en anglais.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion

Gardez le contact inscrivez-vous à notre newsletter.