Le traitement chirurgical de l'anévrisme de l'artère communicante antérieure (Acom) est difficile en raison de la complexité anatomique.

Nous avons voulu décrire nos expériences en matière de traitement endovasculaire (EVT) des anévrismes de l'Acom, et évaluer l'incidence et les facteurs de risque de récurrence et de retraitement.

Méthodes

L'étude a porté sur 260 patients qui ont été traités dans un seul centre entre janvier 2010 et décembre 2018. Les patients qui ont subi une EVT, y compris l'enroulement assisté par stent des anévrismes d'Acom, ont été inclus. Tous les dossiers médicaux ont été examinés rétrospectivement. L'incidence et les facteurs de risque de récidive et de retraitement ont été évalués. Des analyses univariées et multivariées ont été effectuées.

Résultats

La récurrence des anévrismes d'Acom s'est produite chez 38 (14,6 %) patients. La durée moyenne du suivi était de 27 mois (fourchette de 1 à 110). La régression logistique multivariée a indiqué que la rupture de l'anévrisme (odds ratio [OR] 3,55, P = 0,001), la direction du dôme (antérieure) (OR 3,86, P = 0,002), le diamètre maximal (OR 1,19, P = 0,02) et l'âge moyen (OR 0,96, P = 0,02) étaient des facteurs de risque indépendants de la récurrence de l'anévrisme. Sur 38 cas de récidive, 10 (3,8 %) patients ont subi un nouveau traitement. Les anévrismes rompus (RC 14,7, P = 0,004), le diamètre maximal (RC 1,56, P = 0,02), l'angle d'entrée (RC 1,04, P = 0,03) et les classes II et III de Raymond-Roy (RC 6,19, P = 0,03) ont montré une relation significative avec le retraitement dans l'analyse de régression logistique multivariée.

Conclusions

Dans notre étude, le taux de récurrence des anévrismes d'Acom après une EVT était de 14,6 %. La rupture, la direction du dôme antérieur, le diamètre maximal et l'âge moyen étaient associés de manière significative à la récurrence. Le taux de retraitement des anévrismes d'Acom récurrents après une EVT était de 3,8 %. Les patients souffrant d'anévrismes d'Acom avec un afflux important, une rupture, une grande taille ou une occlusion incomplète peuvent avoir un risque élevé de retraitement d'un anévrisme récurrent.

Lire l'intégralité de l'étude en anglais.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion