La fixation visuelle joue un rôle clé dans la différenciation entre état végétatif/syndrome éveil non répondant et état de conscience minimale. Cependant, l'utilisation de différents stimuli modifie la fréquence de fixation visuelle produite chez les patients, ce qui peut affecter la précision du diagnostic.

Afin d'établir une évaluation standardisée de fixation visuelle chez les patients souffrants de troubles de la conscience, nous avons comparé les fréquences de fixation visuelle provoquée par un miroir, une balle et une lumière.

Méthode

La fixation visuelle a été évaluée chez quatre-vingt-un patients post-comateux diagnostiqués avec un état de conscience minimale ou état végétatif/syndrome éveil non répondant. L’occurrence de la fixation à différents stimuli a été analysée par le test Chi-carré.

Résultat

40 (49%) des 81 patients ont montré une fixation à des stimuli visuels. Parmi ceux-ci, beaucoup plus de patients (39, 48%) ont eu une fixation visuelle induite par un miroir par rapport à une balle (23, 28%) et d'un miroir par rapport à une lumière (20, 25%).

Conclusion

L'utilisation d'un miroir au cours de l'évaluation de la fixation visuelle a montré un taux de réponse positive plus élevée, par rapport à d'autres stimuli pour déclencher une réponse de fixation visuelle. Par conséquent, la fixation provoquée par un miroir peut être un test très sensible et précis permettant de différencier les deux types de troubles de la conscience.

Cet article est une traduction de l'introduction de "Assessment of visual fixation in vegetative and minimally conscious states" sous licence CCA.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion