Le nerf intercostal prend naissance de la branche postérieure du nerf thoracique, à la sortie du trou de conjugaison. Il répond au bord interne du ligament costo-transversaire antérieur.

Trajet. Rapports. Anastomoses

Le nerf intercostal présente la forme d’un ruban aplati de 4 à 5 millimètres de hauteur. Il parcourt l’espace intercostal dans toute sa longueur. A son origine, il est compris entre l’intercostal externe et le fascia endothoracique qui le sépare de la plèvre. Il se dirige vers le bord supérieur de la côte supérieure. A partir de l’angle costal, il est compris entre l’intercostal interne et l’intercostal externe. Plus loin, c’est-à-dire à la hauteur de la ligne axillaire, le muscle intercostal moyen apparaît et le nerf enchâssé dans la rainure ou gouttière costale se glisse entre l’intercostal moyen et l’intercostal interne. Tout à fait en avant, le muscle intercostal interne ayant disparu, le nerf se place entre l’intercostal moyen en dehors et le fascia endothoracique.

Coupe horizontale schématique d’un espace intercostal (d’après Carrière).

1, muscle intercostal externe. — 2, aponévrose intercostale externe postérieure. — 2, aponévrose intercostale externe antérieure. — 3, muscle intercostal moyen. — 4, muscle intercostal interne. — 5, fascia endothoracique. — 6, plèvre pariétale. — 7, artère intercostale. — 8, en pointillé, branche inférieure de l’artère intercostale. — 9, artère mammaire interne. — 10, anastomose entre l’intercostale postérieure et l’intercostale antérieure. — 11, nerf intercostal. — 12, rameau perforant pariétal latéral. — 13, terminaison antérieure du nerf intercostal. aa, bb, cc, dd, directions suivant lesquelles ont été pratiquées les coupes représentées sur la figure.

Dans tout son trajet, le nerf est en rapport avec les vaisseaux intercostaux. A son origine, le paquet vasculo-nerveux de l’intercostal est englobé dans un tissu cellulaire dense et lamelleux. C’est à ce niveau que chaque nerf intercostal envoie deux rami communicantes au cordon du grand sympathique. Cette chaîne et les rameaux communicants sont sur un plan antérieur aux vaisseaux intercostaux. Parfois les rami ne sont pas situés sur le même plan et, dans ce cas, l’un est antérieur et l’autre postérieur, ce dernier passant fréquemment en arrière de l’artère intercostale (Latarjet et Bertrand). En règle générale, le nerf intercostal reçoit les rami du segment de la chaîne sympathique situé immédiatement au-dessous de lui. Mais, assez souvent, un rameau se détache du segment sus-jacent. L’ensemble de la chaîne et de ses rameaux forme alors un triangle. C’est à partir du point d’origine des rami que le nerf intercostal prend une forme rubanée.

Dans l’espace intercostal, les vaisseaux se placent au-dessus du nerf, la veine est l’organe la plus élevé ; l’artère s’interpose entre elle et le nerf.

Branches collatérales

Après avoir abandonné des filets articulaires aux articulations costo-vertébrales, le nerf intercostal abandonne une série de branches qui sont :

Nerf du sous-costal

Filet très mince, il naît de la face interne du nerf au niveau de son tiers postérieur et atteint le muscle sous-costal par sa face profonde, après avoir suivi un trajet oblique en avant et en bas.

Nerf du surcostal

Rameau très grêle, il naît à peu près au niveau de l’angle costal et perfore la partie postérieure de l’intercostal externe avant d’aborder le muscle surcostal.

Nerf de l’intercostal externe

Variable en nombre et en dimensions, il est souvent unique, constitué par un rameau qui se détache à la hauteur du nerf précédent et aborde la face profonde de l’intercostal externe après un trajet postéro-antérieur de quelques centimètres.

Nerfs de l’intercostal moyen

Au nombre de deux ou trois, ils naissent à des niveaux différents, en général vers la portion moyenne de l’espace.

Nerfs de l’intercostal interne

Ils naissent à peu près au même niveau que les précédents dans la portion de l’espace répondant au muscle intercostal interne. Très fins et très courts, ils abordent le muscle par sa face profonde.

Branche perforante latérale

Cette branche, beaucoup plus volumineuse que le nerf lui-même, semble continuer le tronc d’origine. Elle prend naissance dans la région moyenne de l’espace intercostal, perfore les muscles intercostaux moyen et externe, au ras du bord inférieur de la côte sus-jacente, en compagnie d’une branche collatérale de l’artère intercostale. Arrivée sur la face externe du thorax, contre laquelle elle est placée, elle se divise en deux branches cutanées : l’une antérieure, l’autre postérieure. L’émergence de ces branches se trouve située entre les digitations du grand dentelé pour les six premiers espaces, entre ce muscle et la première digitation du grand oblique pour le septième, et entre les digitations du grand oblique pour les cinq derniers. Cette émergence décrit dans son ensemble un arc de cercle concave en arrière, dont le sommet répond à la sixième branche perforante.

Filets pleuraux

Ce sont des filets très grêles qui se distribuent à la plèvre costale et à la plèvre diaphragmatique.

Branches anastomotiques

Il existe parfois des filets qui unissent les nerfs intercostaux des deux espaces voisins, en croisant la face interne de la côte (Cruveilhier).

Schéma des nerfs intercostaux (Pitres et Testut).

(L’intercostal moyen n’a pas été représenté.)

Branches terminales

La terminaison des nerfs diffère pour les six premiers

nerfs et les six derniers. Les six premiers nerfs, arrivés à la partie antérieure de l’espace intercostal, passent en avant des vaisseaux mammaires internes et à quelques millimètres du bord sternal, perforent la paroi et se distribuent à la peau de la région antéro-latérale du thorax. Cette terminaison du nerf intercostal porte le nom de branche perforante antérieure.

Les six derniers nerfs intercostaux innervent le grand droit antérieur de l’abdomen. Ces filets, après avoir quitté le thorax en suivant les espaces compris entre les digitations du diaphragme et celles du transverse de l’abdomen, se glissent entre le petit oblique et le transverse. Ils cheminent ainsi d’arrière en avant et de haut en bas et abordent le muscle grand droit après s’être déjà divisés. Dix-sept filets en moyenne pénètrent le droit (Coinard). Le segment chondral du muscle est innervé par le septième ; le segment sous-chondral par le huitième ; le segment sus-ombilical par le neuvième ; le segment sous-ombilical par les dixième, onzième et douzième. Tandis que les nerfs supérieurs se divisent à l’intérieur de la gaine du droit, les nerfs inférieurs se divisent plus précocement en dehors de la gaine. Il existe parfois des anastomoses entre les nerfs du droit ; celles-ci sont plus importantes entre les nerfs inférieurs (Coinard).

En plus des branches musculaires, les branches terminales des tout derniers inter

Rameaux perforants des nerfs intercostaux.

1, rameau du premier nerf lombaire destiné à la fesse. — II, III, IV., XII, rameaux perforants latéraux des deuxième, troisième, quatrième, douzième, nerfs intercostaux, avec : 2, 3, 4..., 12, leurs filets postérieurs ; 2', 3', 4 ’..., 12' leurs filets antérieurs. — 13,13, perforants antérieurs thoraciques. —14,14, perforants externes abdominaux. — 15, 15, perforants Internes abdominaux. — 16, nerf médian. — 17, nerf musculo-cutané. — 18, nerf cubital. — 19, nerf brachial cutané interne et son accessoire. — 20, son anastomose avec le rameau perforant latéral du deuxième intercostal. — 21, nerf du grand dentelé.

costaux donnent des filets sensitifs à la peau de la région inférieure de l’abdomen.

Nota. — En ce qui concerne la question de savoir si les nerfs intercostaux innervent le diaphragme, voyez l'anatomie du diaphragme.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion