Sur le plan général, on peut décrire les muscles selon leur situation, leur nombre, leur poids et leur direction. 

Situation

Envisagés au point de vue de leur situation, les muscles forment deux grandes classes : les muscles superficiels ou peauciers et les muscles profonds ou sous-aponévrotiques.

 

  1. Muscles superficiels ou peauciers. — Les muscles peauciers sont places immédiatement au-dessous de la peau et s’attachent, par une de leurs deux extrémités tout au moins, quelquefois par toutes les deux, à la face profonde du derme. Ces muscles, très développés chez certains animaux, sont très réduits chez l’homme. On les trouve à la face, à la tête, au cou et à la paume de la main.
  2. Muscles profonds ou sous-aponévrotiques. — Les muscles sous-aponévrotiques sont situés, ainsi que leur nom l’indique, au-dessous de 1 aponévrose superficielle. Le plus grand nombre d’entre eux s’attachent par leurs deux extrémités sur des pièces osseuses et, de ce fait, sont dits muscles du squelette. Un tout petit nombre est annexe aux organes des sens : tels sont les muscles moteurs de l’œil, les muscles moteurs des osselets de l’ouïe, etc. Quelques-uns, enfin, présentent des relations intimes avec les appareils de la digestion, de la respiration et de la génération, et deviennent, par suite, des annexes de ces appareils : tels sont les muscles de la langue, les muscles du pharynx et du larynx, le releveur de l’anus, le crémaster, etc.

Nombre

Le nombre des muscles ne saurait être déterminé d’une façon précise, en raison des difficultés qu’on éprouve à chaque instant à décider si un corps musculaire doit être compté comme un muscle à part ou être considéré comme un simple faisceau d’un muscle voisin, auquel il est plus ou moins uni. Ces difficultés, résolues tantôt dans un sens tantôt dans l’autre, nous expliquent en grande partie les divergences des anatomistes sur ce point. Chaussier avait porté le chiffre total des muscles à 868 ; Theile l’a réduit à 346 ; Sappey estime que ces chiffres sont trop faibles et il compte 501 muscles striés, répartis de la manière suivante :

 

Tronc

190

Tête

63

Membres supérieurs

98

Membres inférieurs

104

Appareils de la vie nutritive

46

Total

501

 

Poids

La masse des muscles striés, sur un sujet de taille et de force moyennes, pèse de 25 à 35 kilogrammes, soit, en moyenne, 30 kilogrammes. Si 1 on suppose que le sujet en question pèse 70 kilogrammes, on voit que le poids des muscles représente environ les trois septièmes, un peu moins de la moitié du poids total du corps.

Dans le chiffre de 30 kilogrammes, représentant le poids de tout le système musculaire du corps, les muscles des membres figurent pour 20 à 21 kilogrammes, dont 7 à 7,3 pour les membres supérieurs et 13 à 13,5 pour les membres inférieurs.

Il y a, à cet égard, une dyssymétrie constante, mais plus ou moins prononcée, entre les membres d’un côté et ceux du côté opposé : pour les membres supérieurs, c’est presque toujours le droit qui l’emporte sur le gauche; pour les membres inférieurs, c’est tantôt le gauche, tantôt le droit. 

Direction

La plupart des muscles sont rectilignes et, dans ce cas, ils sont parallèles à Taxe, soit du corps, soit des membres, ou bien s’inclinent sur cet axe d’une quantité plus ou moins considérable, constituant alors des muscles obliques ou même transverses. Comme exemple, nous citerons, parmi les muscles du membre supérieur :

  1. le muscle biceps, la longue portion du triceps, les fléchisseurs des doigts, qui sont parallèles à l’axe du membre ;
  2. le muscle rond pronateur, qui est oblique de haut en bas et de dedans en dehors ;
  3. le muscle carré pronateur, qui présente une direction nettement transversale.

Mais tous les muscles, pour se rendre de l’un à l’autre de leurs deux points d’attache, ne suivent pas la ligne droite. Quelques-uns, après avoir parcouru un certain trajet, changent brusquement de direction : ils se composent ainsi de deux portions, ayant chacune une direction différente et se réunissant l’une à l’autre sous un angle plus ou moins ouvert. Ces muscles portent le nom de muscles réfléchis : l’un dès meilleurs exemples nous est offert par l’obturateur interne, qui se dirige d’abord d’avant en arrière vers la petite échancrure sciatique et qui se réfléchit ensuite sur cette échancrure, pour se porter transversalement de dedans en dehors vers le grand trochanter. Parmi les muscles réfléchis, nous citerons encore les muscles fléchisseurs des orteils, l’omo-hyoïdien et surtout le grand oblique de l’œil qui se réfléchit dans la poulie qui porte son nom (poulie du grand oblique), formant avec sa direction initiale un angle aigu de 45 à 50°.

Il est à peine besoin d’indiquer que tout muscle réfléchi agit sur son point d’attache mobile de la même façon que s’il s’insérait dans la région où il se réfléchit.

Forum anatomie

Super User
New Member
complexe articulaire de l'épaule
bonsoir, pourquoi parle t'on de complexe articulaire pour l'épaule? Je ne co...
32444 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le mardi 16 décembre 2014
Super User
New Member
ligament
Bonjour un ligament peut-il être intra capsulaire ?...
22584 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le mardi 14 octobre 2014
Pierre
Pas de rang
Pacchioni
Où se trouve le foramen de Pacchioni?...
1103 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le lundi 13 avril 2020
christophe
New Member
indice de Hirtz
Bonjour, je sais que l'indice de Hirtz sert à mesurer la mobilité thoracique mai...
11603 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le samedi 14 mars 2015
  • #médecine
  • #Anatomie
sylvain
New Member
rugine
quelqu'un sait ce que "ruginer" peut dire? et dans quel cas la "r...
8017 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le dimanche 15 mars 2015
  • #médecine

QCM d'anatomie

Le cubitus ou ulna
Questionnaires à propos du cubitus.
L'humérus
Questions à propos de l'humérus.
QCM Anatomie de l'estomac
5 QCM concernant l'anatomie de l'estomac.
Ostéologie de l'épaule 3, la scapula 1
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
ostéologie de l'épaule 4, scapula 2
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
Ostéologie de l'épaule 2, la clavicule
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
La scapula (omoplate)
Questionnaire à propos de la scapula (omoplate)

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion