Le muscle omo-hyoïdien, qu'on désigne encore sous les noms de omoplato- ou muscle scapulo-hyoïdien, est un muscle digastrique, qui s'étend, sur les côtés du cou, du bord supérieur du scapulum a l'os hyoïde. Il est divisé par un tendon moyen ou intermédiaire en deux portions ou ventres, l'un antérieur, l'autre postérieur.

Insertions

Il s'attache en arrière, par son ventre postérieur, sur la portion du bord supérieur du scapulum qui est immédiatement placée en dedans de l'échancrure coracoïdienne ; cette ligne d'insertion postérieure a une étendue de 10 à 15 millimètres. En avant, il s'insère, par son ventre antérieur sur la portion la plus externe du corps de l'os hyoïde, en dehors du muscle précédent.

Suivi de son insertion scapulaire a son insertion hyoïdienne, le muscle omo-hyoïdien se porte d'abord en dedans, en longeant le bord postérieur de la clavicule. Puis, se redressant, brusquement sur sa direction initiale, il se porte en haut, en suivant le bord externe du muscle sterno-cléido-hyoïdien. Les deux ventres de l'omo-hyoïdien ne sont donc pas situés sur une et même ligne droite ils forment l'un avec l'autre un angle fortement obtus, ouvert en haut et en dehors, dont le sommet répond justement au tendon intermédiaire indiqué ci-dessus. Il en résulte que le muscle, considéré dans son ensemble, décrit une longue courbe à convexité dirigée en bas et en dedans.

Rapports

L'omo-hyoïdien répond, a son origine, au muscle sus-épineux.

Plus loin, il se trouve recouvert par le muscle trapèze, le muscle sous-clavier, la clavicule.

Arrivé au niveau du bord antérieur du trapèze, il se dégage de ce muscle et traverse alors successivement les trois régions sus-claviculaire, carotidienne et sous-hyoïdienne. Dans la région sus-claviculaire, il est recouvert par le muscle peaucier et recouvre a son tour les muscle scalènes et le plexus brachial. Dans la région carotidienne il est recouvert par le muscle sterno-cléido-mastoïdien et recouvre, en les croisant, la veine jugulaire interne et la carotide primitive. Dans la région sous-hyoïdienne, enfin, il répond de nouveau au peaucier par sa face antérieure, tandis que sa face postérieure repose sur le corps thyroïde et sur le muscle thyro-hyoïdien.

Innervation

Le ventre antérieur et le ventre postérieur de l'omo-hyoïdien sont innervés l'un et l'autre par l'anse de l'hypoglosse. Les filets nerveux qu'ils reçoivent proviennent réellement, comme pour le sterno-cléido-hyoïdien, des branches antérieures des trois premiers nerfs cervicaux.

Action

Comme le muscle précédant, l'omo-hyoïdien abaisse l'os hyoïde en le portant un peu en arrière. Pour Richet, l'omo-hyoïdien aurait pour principale fonction de tendre, en redressant sa courbure, l'aponévrose cervicale moyenne. Il contribuerait ainsi, par action secondaire, à maintenir béantes les grosses veines du cou au moment de l'inspiration et, comme conséquence, favoriserait dans ces vaisseaux la circulation de retour. Une pareille opinion me parait en opposition avec l'absence de l'omo-hyoïdien chez certains mammifères ; avec l'absence de ce même muscle constatée parfois dans l'espèce humaine ; avec l'absence de troubles circulatoires, à la suite de la section de l'omo-hyoïdien chez l'homme.

Variétés

On a constaté : l'absence totale du muscle omo-hyoïdien, sans compensation par un autre muscle ; j'en ai réuni neuf cas, dont un personnel ; l'absence du ventre antérieur: dans ce ras, le ventre postérieur se perd le plus souvent sur l'aponévrose (M. coraco-cervicalis de Krause) ; l'absence du ventre postérieur dans ce cas, le ventre antérieur vient se perdre également sur l'aponévrose (M. hyo-fascialis). Par contre, on peut observer la duplicité du muscle, portant, soit sur le muscle tout entier, soit seulement sur l'un ou l'autre des deux ventres. Par suite d un déplacement des insertions scapulaires, l'omo-hyoïdien peut se détacher : du ligament coracoïdien ou de l'apophyse coracoïde ; de l'acromion ; de la première cote ; de la clavicule. D'autre part, l'omo-hyoïdien, tout en restant normal, peut recevoir des différents points précités des faisceaux de renforcement. Le tendon intermédiaire du muscle, qui a toute la valeur d une intersection aponévrotique (première côte cervicale de Hexle), fait défaut une fois sur trente sujets (Wood). Quelques faisceaux de l'omo-hyoïdien peuvent passer dans la région sus-hyoïdienne et se réunir soit au mylo-hyoïdien (Macalister), soit au stylo-hyoïdien (Wood).

Voyez pour la véritable signification du muscle omo-hyoïdien Gegenbaur Ueber deu musc., omo-hyoideus und seine Schlusselbeinverbindung, in Morph. Jahrbuch, 1875, p. 243 ; Testut, Le muscle omo-hyoïdien et ses anomalies, in Gaz. hebd. des Sc. médicales de Bordeaux, et tirage à part, 1882; Marcondes, Thèse de Rio-Janeiro, 1884.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion