Le pyramidal de l'abdomen, est un petit muscle, aplati et allongé, situé de chaque coté de la ligne médiane, a la partie antérieure et inférieure de l'abdomen, immédiatement en avant du grand droit. Il revêt, comme son nom l'indique, la forme d'un triangle, dont la base est dirigée en bas, le sommet en haut.

 

Insertions

 

Ce muscle s'insère, en bas, au-devant du pubis, entre la symphyse et l'épine. Cette insertion, qui mesure, suivant les cas, 2 ou 3 centimètres de largeur sur 3 ou 5 millimètres d'épaisseur, se fait par de courtes fibres tendineuses.

 

Du corps du pubis, le pyramidal se porte en haut et en dedans, en se rétrécissant graduellement, et vient se terminer, par une extrémité effilée, sur la ligne blanche, en un point qui est également distant de la symphyse pubienne et de l'ombilic. Cette insertion supérieure du muscle se fait a l'aide d'une série de petites languettes tendineuses, qui se détachent de son bord interne, dans toute l'étendue de son tiers supérieur, et se fixent, presque immédiatement après, sur la face latérale de la ligne blanche.

Le muscle pyramidal de l'abdomen, vue antérieure.

1, pyramidal. - 2, grand droit de l’abdomen (à  nu du côlé gauche, recouvert à  droite par une mince toile celluleuse qui le sépare du pyramidal), avec : 2" son tendon interne ; 2", son tendon externe. - 3, ligne blanche. - 4, gaine du grand droit, érigné en dehors. - 5, pilier externe de l'anneau inguinal. - 6, 6’, épine pubienne. - 7, verge, avec 8, son ligament suspenseur.

 

Rapports 

Le pyramidal est contenu dans la gaine du grand droit. Sa face postérieure repose sur ce muscle, dont il n'est sépare que par une simple lame fibreuse ou conjonctive, extrêmement mince. Sa face antérieure est, au contraire, séparée de la peau et du tissu cellulaire sous-cutané par un plan fibreux très résistant, qui n'est autre que le feuillet antérieur de la gaine du muscle grand droit. A sa partie tout inférieure, cette face est croisée obliquement par le pilier interne du canal inguinal et, en dehors de lui, par le cordon inguinal lui-même.

 

Innervation

 

Il est innerve, en haut par le dernier ou par les deux derniers nerfs intercostaux ; et bas par les deux derniers nerfs abdomino-génitaux branches du plexus lombaire.

 

Signification morphologique

 

Le pyramidal représente chez l'homme, a un état d'atrophie considérable, un muscle que l'on trouve très développé chez les didelphiens : il s'attache en haut, chez quelques espèces jusque sur le thorax, et se fixe, en bas sur l'os marsupial, qu'il rapproche de la ligne médiane. Le pyramidal de l'abdomen, n'est donc chez nous qu'un organe rudimentaire, et comme tel il n'a aucune fonction active. Je n'ai jamais compris, le rôle que lui attribue certains auteurs de tendre la ligne blanche : car je vois pas dans quelles circonstances, la ligne blanche aurait réellement besoin d'être tendue.

 

Variétés

 

Le muscle pyramidal est excessivement variable, comme tous les organes rudimentaires. Il peut manquer d'un seul coté ou des deux cotés à la fois : son absence constitue une disposition normale chez certains mammifères. Par contre on a observé, trois et même quatre pyramidaux. On l'a vu s'insérer au-dessous de son point ordinaire, tout près du pubis, au dessus de ce point, dans le voisinage de l'ombilic et même sur l'ombilic. On a même vu le pyramidal présenter, comme le grand droit une insertion aponévrotique.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion