Le muscle transverse, ainsi appelé en raison de la direction transversale de ses faisceaux, se trouve situé au-dessous du petit oblique. Charnu a sa partie moyenne, tendineux a ses deux extrémités, il représente une vaste lame quadrilatère qui s'étend, à la manière d'une large ceinture, de la colonne vertébrale a la ligne blanche c'est un demi-cylindre creux, dont la concavité, dirigée en dedans, embrasse les viscères abdominaux.

Insertions

 

Ce muscle prend naissance :

 
  • sur la face interne de la portion cartilagineuse des six dernières cotes, par autant de digitations qui s'entrecroisent avec les digitations correspondantes du diaphragme.
  • sur la lèvre interne de la crête iliaque, dans ses trois quarts antérieurs, a l'aide de fibres tendineuses extrêmement courtes.
  • sur le tiers externe de l'arcade crurale, par des fibres charnues qui se juxtaposent immédiatement à celles du petit oblique.
  • sur la colonne lombaire et, tout particulièrement, sur les apophyses transverses, par l'intermédiaire d'une large aponévrose d'insertion, qui est l'aponévrose postérieure du transverse.
 
 
 
 

La ligne d'insertion costale se dirige obliquement d'avant en arrière et de haut en bas que la ligne d'insertion iliaque est également oblique, mais en sens inverse, c'est-a-dire d'avant en arrière et de bas en haut. La ligne d'insertion aponévrotique revêt la forme d'une courbe à convexité postérieure. Il en résulte que le corps charnu du transverse se termine en arrière, par une sorte de pointe mousse et que dans son ensemble, ce corps charnu a la forme d'un triangle à base antérieure.

 

Schéma représentant l'insertion d'origine du transverse de l'abdomen.
1, transverse. - 2, ligne d'insertion costale (faisceaux suspenseurs). - 3, ligne d'insertion iliaque (faisceaux inférieurs), avec : 3' insertion sur la crête iliaque ; 3", insertion à l'arcade crurale. - 4, insertion à l'aponévrose postérieure (faisceaux moyens). - 5, aponévrose antérieure, avec 3', ligne semi-lunaire de Spigel. - 6, aponévrose postérieure. - 7, ligament ilio-lombaire. - 8, arcade crurale.

Insertions terminales, aponévrose antérieure du transverse

 

Des trois zones d'insertions costale, lombaire et iliaque, tous les faisceaux constitutifs du muscle transverse se portent d'arrière en avant vers le bord externe du grand droit et se jettent, un peu avant d'atteindre ce bord, sur une large aponévrose, l'aponévrose antérieure du transverse, laquelle, comme celle des deux muscles précédemment décrits, vient se fixer a la ligne blanche.

 

Muscles de l'abdomen, vus par leur face antérieure, couche profonde, muscle transverse.
1, muscle transverse, avec 1', son aponévrose formant le feuillet postérieur de la gaine du grand droit dans ses quatre cinquièmes supérieurs. - 2, muscle grand droit, sectionné en travers. – 2’ feuillet antérieur de sa gaine, se continuant, dans le cinquième inférieur, avec l’aponévroso du transverse. - 3, ombilic. - 4, arcade de Fallope. - 5, couturier. - CV, cinquième côte.

Le bord externe de cette aponévrose est représente par une ligne assez régulièrement courbe, à concavité dirigée en dedans c'est à cette ligne courbe, limite séparative du corps musculaire et, de son aponévrose, qu'on donne le nom de ligne semi-lunaire de Spigel.

 

Pour gagner la ligne blanche, l'aponévrose du transverse passe en arrière du grand droit dans ses trois quarts supérieurs (quelquefois dans ses quatre cinquièmes supérieurs), en avant de ce muscle dans son quart inférieur.

 

Il en résulte que cette aponévrose est en réalité divisée en deux portions, très différentes l'une de l'autre par leurs dimensions et leur situation une partie supérieure, qui représente les trois quarts supérieurs de l'aponévrose et, qui est rétro-musculaire (par rapport au grand droit); une portion inférieure, beaucoup plus petite, qui est prémusculaire.

 

La partie supérieure se termine en bas a 10 ou 12 centimètres au-dessus du pubis par un bord transversal, qui est courbe a concavité dirigée en bas c'est le repli semi-lunaire de Douglas ou, bien plus simplement, le repli de Douglas, l'arcade de Douglas.

 

On le voit très nettement quand on regarde la paroi antérieure de l'abdomen par sa face postérieure, après avoir enlevé le péritoine.

 

Rapports

 

Recouvert par les deux muscles grand et petit obliques, le transverse de l'abdomen recouvre le péritoine, tout en restant séparé de la séreuse par le fascia transversalis et par le tissu cellulaire sous-péritonéal.

 

Innervation

 

Il est innervé, comme les deux obliques par des rameaux provenant des intercostaux; par des rameaux issus du grand abdomino-génital et du petit abdomino-génital, branches du plexus lombaire.

 

Action

 

Par ses faisceaux insérés aux côtes, le transverse rapproche celles-ci du plan médian et concourt ainsi au rétrécissement du thorax et a l'expiration. Mais ce n'est là qu'un rôle accessoire. Sa fonction principale est d'agir sur les viscères abdominaux, qu'il comprime contre la colonne vertébrale, à la manière d'une sangle. Il prend ainsi, une large part aux divers actes du vomissement, de la miction, de la défécation, de l'accouchement.

 

Variétés

 

L'insertion a la septième côte fait fréquemment défaut

 

Les faisceaux inférieurs dans des cas de développement exagéré du muscle, former la paroi postérieure du canal inguinal et être traversé par le cordon spermatique. Il est parfois absent, il fusionne parfois avec le petit oblique.

 

Une intersection tendineuse, située dans l'épaisseur du muscle-transverse, a été observée.

D’après L. Testut Traité d’anatomie humaine.

Commentaires (1)

Ce commentaire a été modéré par le modérateur du site

Le transverse est il lordosant ?
Merci pour votre réponse

Monsauret
Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion

Gardez le contact inscrivez-vous à notre newsletter.