Index de l'article

Les muscle intercostaux internes (M. intercostales interni), plus minces que les précédents, s'étendent dans chaque espace intercostal de l'angle des cotes au sternum.

Obliques en bas et eu arrière, ils croisent à angle aigu la direction des intercostaux externes. Leur mode d'origine varie suivant le point considéré, comme l'ont établi les recherches récentes (le Souligoux (Th. Paris. 1894). Eu arrière et dans le voisinage de l'angle des côtes ils naissent uniquement de la lèvre interne de la gouttière sous-costale et se portent en bas et en avant pour aller s'insérer sur le bord supérieur de la côte sous-jacente. Plus en avant, ils naissent par deux ordres de libres; les unes, de beaucoup les plus nombreuses, naissent, comme les fibres de l'intercostal externe, de la lèvre externe de la gouttière sous-costale, les autres, beaucoup plus clairsemées, s'attachent sur la lèvre interne de la même gouttière. Quelques-unes de ces fibres s'attachent sur la face interne de la côte sus-jacente et vont même se continuer avec les fibres de l'intercostal interne de l'espace intercostal supérieur (Cruveilhier).

De cette origine résulte la formation d'un canal limité en haut par la gouttière sous-costale, en dehors et en dedans par les deux portions du muscle qui convergent inférieurement. A ce niveau c'est dans cette gouttière et, par conséquent, dans un dédoublement de l'intercostal interne que cheminent les vaisseaux et nerfs intercostaux. De là , les fibres charnues se portent en bas et en arrière, constituant par leur ensemble une lamelle aplatie, mince en arrière, plus épaisse en avant, que segmentent des prolongements du feuillet aponévrotique qui tapisse la face interne du muscle (aponévrose endothoracique). Ces faisceaux s'insèrent inférieurement par l'intermédiaire de courtes fibres aponévrotiques, sur le bord supérieur de la côte sous-jacente.

Rapports

Dans leurs trois quarts postérieurs, ces muscles sont recouverts par les intercostaux externes, dont ils sont séparés par une couche de tissu celluleux. C'est dans cette couche que cheminent les vaisseaux et nerfs intercostaux. Souligoux a montré que, plus en avant, c'est dans l'épaisseur même de l'intercostal interne que cheminent ces organes. Par leur face interne les intercostaux sont en rapport avec l'aponévrose endothoracique et la plèvre.

Variations et anomalies

Les dixième et onzième muscles intercostaux internes, ordinairement très réduits, peuvent manquer. - Les fibres des derniers intercostaux se continuent directement avec les fibres du petit oblique; - très souvent les intercostaux internes se fusionnent avec les sous-costaux: - les intercostaux internes peuvent être constitués par deux faisceaux, l'un intercostal, l'autre interchondral, nettement distincts (Schraemaker. Macalister. etc.). - Ce sont surtout les muscles troisième, quatrième, cinquième et sixième intercostaux qui présentent cette division. - Les intercostaux des trois premiers espaces peuvent s'étendre jusqu'à la colonne vertébrale.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion