Remarquable par la réflexion à angle presque droit qu'il subit sur la petite échancrure sciatique, l'Obturateur interne (m. obturator internus) commence clans la cavité pelvienne, par un éventail charnu appliqué à la membrane obturatrice et à son cadre osseux, et va se terminer, après réflexion sur la face interne du grand trochanter ; c'est un éventail musculaire à sommet tendineux, brisé au niveau de sa réflexion.

Il naît :

  • 1° de tout le pourtour osseux du trou sous-pubien (face pelvienne du pubis et de l'ischion et surface quadrilatère qui sépare le trou sous-pubien de l'échancrure sciatique, jusqu'à la ligne innominée ;
  • 2° de la membrane obturatrice interne, qui lui appartient en propre, et dont les feuillets se continuent dans l'intérieur du muscle ;
  • 3° à une aponévrose qui le recouvre.

Cette aponévrose, qui s'attache en haut à la ligne innominée forme, au niveau de la gouttière sous- pubienne, une arcade qui complète avec celle-ci le canal sous-pubien dans lequel s'engagent les vaisseaux et nerfs obturateurs (Voy, Picqué et Poirier, Hernie obturatrice. Revue de chirurgie, septembre 1891) ; en bas, elle se continue avec le prolongement du ligament sacro-sciatique qui remonte en repli falciforme le long de la branche horizontale de l'ischion. Dans sa moitié supérieure, elle est doublée par l'aponévrose du releveur de l'anus, qui parfois se termine en arcade vers la partie moyenne du muscle. Les fibres charnues naissent de la face interne de cette aponévrose, surtout en haut et en bas. dans l'angle dièdre formé en haut par le pubis et l'aponévrose, en bas par l'aponévrose, le repli falciforme et l'ischion.

De ces origines, les fibres convergent vers la petite échancrure sciatique, transformée en trou par les ligaments sacro-sciatiques. Les fibres postérieures, verticales, débordent le squelette vers le fond de l'échancrure; les fibres pubiennes sont horizontales; les ischiennes ont une direction ascendante. Le muscle, ainsi épaissi et rétréci, se réfléchit suivant un angle presque droit, sur le bord de la petite échancrure et, se portant en avant, eu dehors et en haut, remonte obliquement sur la face postérieure de l'ischion et de la capsule coxo-fémorale, pour aller s'insérer à la face interne du grand trochanter, près de l'angle antéro-supérieur. Le tendon est formé par la réunion de cinq ou six languettes tendineuses, qui apparaissent d'abord dans l'épaisseur du muscle, et se dégagent un peu avant le point de réflexion. Au niveau de la petite échancrure, ces languettes sont réduites à trois ou à quatre, qui glissent dans autant de petites gouttières creusées sur l'échancrure et la face postérieure de l'ischion, et revêtues d'un tissu fibro-cartilagineux. Un peu plus loin, ces languettes s'unissent en un tendon qui, logé d'abord dans l'interstice des jumeaux, croise ensuite le tendon du pyramidal, sous lequel il s'engage pour gagner son point d'insertion.
Une grande bourse séreuse résulte du frottement du tendon sur l'échancrure; allongée suivant la direction du muscle, elle a un cul-de-sac intra-pelvien et un autre extra-pelvien. - Pour l'étudier, il faut sectionner transversalement le muscle après sa réflexion, et relever les deux chefs ; on constatera alors que la bourse séreuse envoie des prolongements entre les tendons encore isolés. J'ai pu m' assurer que cette vaste séreuse résultait de la fusion de trois ou quatre séreuses annexées aux tendons d'abord isolés de l'obturateur; il n'est pas rare de retrouver les vestiges de cette séparation primitive. - Entre les corps charnus des jumeaux et le tendon, on trouve parfois une petite séreuse; rarement isolée, elle communique d'ordinaire avec la séreuse principale et apparaît comme un prolongement de celle-ci. - Parfois on rencontre une troisième bourse séreuse, entre le tendon et la capsule articulaire, près de l'insertion.

Muscle jumeaux ou chef externe de l'obturateur interne

Les jumeaux ( M. gemelli), que nombre d'auteurs décrivent comme chef externe de l'obturateur interne, se présentent sous l'aspect de deux petits faisceaux charnus, flanquant la portion terminale et le tendon de l'obturateur interne : ils sont distingués en jumeau supérieur et jumeau inférieur. Ils prennent naissance par des fibres charnues, sur la face postérieure de l'ischion; leur origine, en forme de croissant, encadre le pourtour antérieur de la poulie cartilagineuse sur laquelle glisse l'obturateur ; le jumeau supérieur empiète sur l'épine scia- tique; le jumeau inférieur, plus fort en général, s'insinue entre les attaches du grand ligament sacro-sciatique et celles des muscles qui naissent de la tubérosité de l'ischion (Voy. Osstéol., fig. 195); très souvent, quelques-unes de ses fibres se continuent avec celles du ligament et des muscles. Parfois, ses origines franchissent le bord saillant de l'échancrure, et empiètent sur la face pelvienne de l'os iliaque, où elles semblent bien continuer l'obturateur interne.
Les corps charnus des jumeaux forment gouttière aux bords du tendon de l'obturateur; ils se rejoignent d'abord sur la face profonde de celui-ci, puis, sur sa face antérieure, l'enveloppant dans un canal musculo-tendineux.

Les jumeaux se terminent par des fibres tendineuses : celles du jumeau supérieur se joignent aux fibres antérieures du tendon de l'obturateur interne; celles du jumeau inférieur, plus longues et rassemblées d'ordinaire en une lame tendineuse, forment un plan tendineux qui double la face profonde du tendon de l'obturateur, et va partager l'insertion trochantérienne de celui-ci.
Variations et anomalies. - Les jumeaux pelviens peuvent manquer soit simultané- ment, soit isolément, comme Font signalé Macalister, Wood, Knott, Gantzer, Meckel. Toutefois, l'absence du jumeau inférieur est plus rare (Chudzinski). - Tandis que le jumeau supérieur s'unit avec le pyramidal ou le petit fessier, le jumeau inférieur se confond avec le carié crural. - Plus souvent, ils forment avec l'obturateur une masse indivise: cette dernière disposition est si fréquente, chez l'homme et dans la série, que l'on peut considérer les jumeaux comme des faisceaux extra-pelviens de l'obturateur interne.

Rapports

Dans la cavité pelvienne, l'obturateur est en rapport avec l'aponévrose pelvienne supérieure et le releveur de l'anus. - Releveur et obturateur, contigus et adhérents dans leur partie supérieure, s'écartent bientôt, limitant une large excavation remplie de graisse, l'excavation ischio-rectale, au fond de laquelle cheminent les vaisseaux et nerfs honteux internes. - Hors du bassin, le tendon est recouvert par le grand fessier.

Innervation

Son filet nerveux se détache du plexus sacré au niveau de la grande échancrure sciatique et se porte en bas et en dehors; puis, contournant l'épine sciatique, il rentre dans le bassin par la petite échancrure, en décrivant une courbe à concavité interne, pour atteindre le corps charnu qu'il pénètre par sa face postérieure.

 

d'après traité d'anatomie par P. Poirier.

Forum anatomie

Super User
New Member
complexe articulaire de l'épaule
bonsoir, pourquoi parle t'on de complexe articulaire pour l'épaule? Je ne co...
32601 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le mardi 16 décembre 2014
Super User
New Member
ligament
Bonjour un ligament peut-il être intra capsulaire ?...
22721 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le mardi 14 octobre 2014
Pierre
Pas de rang
Pacchioni
Où se trouve le foramen de Pacchioni?...
1177 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le lundi 13 avril 2020
christophe
New Member
indice de Hirtz
Bonjour, je sais que l'indice de Hirtz sert à mesurer la mobilité thoracique mai...
11730 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le samedi 14 mars 2015
  • #médecine
  • #Anatomie
sylvain
New Member
rugine
quelqu'un sait ce que "ruginer" peut dire? et dans quel cas la "r...
8124 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le dimanche 15 mars 2015
  • #médecine

QCM d'anatomie

Le cubitus ou ulna
Questionnaires à propos du cubitus.
L'humérus
Questions à propos de l'humérus.
QCM Anatomie de l'estomac
5 QCM concernant l'anatomie de l'estomac.
Ostéologie de l'épaule 3, la scapula 1
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
ostéologie de l'épaule 4, scapula 2
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
Ostéologie de l'épaule 2, la clavicule
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
La scapula (omoplate)
Questionnaire à propos de la scapula (omoplate)

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion