Le muscle long extenseur du pouce (m. extensor pollicis longus) est plus gros que le court extenseur du pouce, en dedans et le long duquel il est placé.

Il naît : 1° du tiers moyen de la face postérieure du cubitus, longeant la gouttière dans laquelle glisse le cubital postérieur, au-dessous du long extenseur du pouce, au-dessus de l'extenseur propre de l'index (Voy. Ost.. t. T. fig. 1598, sur laquelle j'ai aussi figuré l'origine inconstante du court extenseur du pouce) ; 2° de la partie attenante du ligament interosseux ; 3° de la cloison aponévrotique qui le sépare du cubital postérieur. - De ces origines, les fibres charnues se rendent aux deux côtés d'un tendon qui apparaît haut sur la face postérieure du muscle ; elles accompagnent le tendon jusqu'au ligament dorsal du carpe. Le corps charnu ainsi formé, fusiforme, intermédiaire au long abducteur du pouce et à l'extenseur de l'index, descend un peu obliquement sur la face postérieure de l'avant-bras. Après que les fibres musculaires ont abandonné le tendon, celui-ci s'engage dans le canal ostéo-fibreux particulier que forment le ligament dorsal du carpe et la gouttière radiale, canal intermédiaire aux gouttières de l'extenseur et des radiaux. Sorti de ce canal, il se porte très obliquement sur la face dorsale du carpe, croisant les tendons radiaux, sur le bord cubital de la face dorsale du métacarpien I et de la première phalange sur laquelle il s'épanouit pour aller s'insérer à la deuxième phalange. Du ligament dorsal h la base du premier métacarpien, son tendon forme le bord cubital de la tabatière anatomique. - L'artère radiale passe au-dessous avant de plonger dans l'espace interosseux.

Action

Le long extenseur du pouce étend la seconde phalange sur la première et celle-ci sur le métacarpien. - De plus, il porte le premier métacarpien, c'est-à -dire le pouce tout entier, en arrière et en dedans vers le deuxième métacarpien. - Dans certains cas, les thénariens, et plus spécialement le groupe sésamoïdien externe, se contractent en même temps que le long extenseur pour lui permettre d'étendre la deuxième phalange, sans imprimer au métacarpien de mouvement on arrière. - Il est intéressant de remarquer que, dans le cas de paralysie totale des muscles de l'éminence thénar, l'action tonique du long extenseur l'emporte sur celle du long abducteur et du court extenseur; ainsi le premier métacarpien se place sur le plan du deuxième, et le pouce exécute un mouvement de rotation sur son axe longitudinal en vertu duquel sa face antérieure regarde directement en avant. - La main revêt alors l'aspect d'une main de singe. Le long extenseur, comme d'ailleurs les deux précédents, exige, pour avoir un maximum d'effet sur le pouce, l'immobilisation préalable de la main (spécialement cubital postérieur) pour s'opposer à l'action sur la main entière.

Innervation

Il reçoit un long rameau de la branche dorsale du radial.

Variations et anomalies

Le tendon peut être renforcé par un tendon surnuméraire venant de l'extenseur commun; Theile a observé le dédoublement du tendon; Chudzinski signale une expansion tendineuse allant à l'index, et un faisceau anastomotique avec l'extenseur commun des doigts.

D'après Traité d'anatomie par P. Poirier.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion