Les anomalies des adducteurs du gros orteil sont relativement fréquentes; elles s'expliquent facilement par l'atrophie que subit le muscle au cours de son évolution.


L'adducteur du gros orteil est originairement formé, d'après Leboucq, de trois faisceaux : un faisceau supérieur venant du tarse et de la tête du deuxième et du troisième métatarsien; - un faisceau moyen venant du corps du deuxième et parfois du troisième métatarsien; - un faisceau inférieur venant des capsules des deuxième, troisième, quatrième articulations métatarso-phalangiennes et de l'aponévrose d'enveloppe du muscle; ce faisceau recouvre d'ordinaire le précèdent.
Ce muscle à trois faisceaux existe chez quelques anthropoïdes. Leboucq l'a trouvé très développé chez le chimpanzé. D'après Ruge les trois faisceaux existent aussi chez le foetus humain. - Mais, au cours du développement, le chef venu du corps du métatarsien s'atrophie complètement et il ne reste du chef capsulo-aponévrotique que les faisceaux capsulaires qui constituent l'abducteur transverse de nos auteurs.
Anormalement le chef capsulo-aponévrotique peut persister en entier, il disparaît, de bas en haut, dans le processus d'atrophie; rarement la disparition est totale (Boehmer). La persistance du chef venu du 2ème métatarsien, chef auquel Leboucq propose de réserver le nom d'adductor hallucis transversus, est exceptionnelle. Macalister l'a signalée, Leboucq l'a rencontrée 3 fois sur 60 pieds.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion