Situé au-dessous du muscle précédent, qu'il déborde en dehors, appliqué contre le premier métatarsien, le Court fléchisseur du gros orteil (M. flexor hallucis brevis), simple en arrière au niveau de son origine sur les os de la deuxième rangée du tarse, se bifurque en avant et va s'insérer sur les deux sésamoïdes de l'articulation métatarso-phalangienne du gros orteil.


L'origine de ce muscle est représentée par un tendon étalé, dont les fibres moyennes s'insèrent sur le premier et le deuxième cunéiformes, les fibres externes se continuant avec des fibres du ligament calcanéo-cuboïdien inférieur et parfois avec l'aponévrose plantaire moyenne, et les fibres internes avec l'expansion du tendon du jambier postérieur.
A ce tendon fait suite un corps charnu qui, d'abord unique, ne tarde pas à se diviser en deux faisceaux : le faisceau interne se place sur le bord interne du tendon du long fléchisseur propre, puis se jette sur le tendon de l'abducteur, pour s'attacher avec lui sur le sésamoïde interne et la partie interne de la base de la première phalange du pouce; le faisceau externe longe le bord externe du tendon du long fléchisseur propre et va se confondre avec le tendon des adducteurs, pour s'insérer avec lui sur le sésamoïde externe et la partie externe de la base de la première phalange.

Rapports

Par sa face supérieure ou profonde, le court fléchisseur recouvre les deux cunéiformes internes, la gaine du long péronier latéral, sur laquelle il glisse à l'aide d'une large bourse séreuse, et le premier méta- tarsien. - Sa face inférieure est creusée d'une gouttière dans laquelle chemine le long fléchisseur propre. - En dehors, il répond à l'adducteur oblique ; en dedans à l'abducteur.

Variations et anomalies

On a signalé la fusion de son chef interne avec l'adducteur oblique. Cette disposition est normale chez nombre de mammifères, et, notamment, chez les lémuriens (Cunningham). - Quelquefois le court fléchisseur envoie un tendon à la base de la première phalange du deuxième orteil (Ledouble). Celte anomalie s'explique par la présence primitive de courts fléchisseurs pour la plupart des orteils.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion