Inconstant, le muscle petit palmaire (M. palmaris brevis) est situé à la face antérieure de l'avant-bras, entre le grand palmaire et le fléchisseur superficiel sur lequel il repose. Il s'étend de l'épitrochlée à l'aponévrose palmaire. C'est un fuseau musculaire très grêle et très allongé naissant de l'épitrochlée par de longues fibres tendineuses, et recevant quelques fibres des cloisons aponévrotiques qui le séparent des deux muscles voisins et de l'aponévrose antibrachiale.

Son tendon, long et grêle, apparaît vers le tiers moyen de l'avant-bras et descend parallèlement à celui du grand palmaire: au niveau du bord supérieur du ligament annulaire du carpe, ce tendon s'élargit en un ventail dont les fibres internes et externes se perdent sur les éminences musculaires de la main, se continuant parfois avec le court abducteur du pouce, tandis que les moyennes, beaucoup plus nombreuses et plus fortes, se prolongent dans la paume, constituant le plan superficiel du ligament carpien et de l'aponévrose palmaire moyenne.

Action

Le petit palmaire produit la flexion directe de la main. Accessoirement il peut, comme les autres muscles épitrochléens, produire la flexion de l'avant-bras sur le liras. Son rôle de tenseur de l'aponévrose palmaire est hypothétique.

Innervation

J'ai déjà décrit le trajet de son nerf qui naît du nerf médian par un tronc commun avec celui du grand palmaire et traverse fréquemment pour aborder le muscle, les fibres supérieures du fléchisseur superficiel.

Variations et anomalies

Aucun muscle ne présente plus de variétés que le petit palmaire (Cruveilhier). - Il manque souvent : 35 fois des deux côtés et 43 fois d'un seul côté sur 160 cadavres (Gruber. Ueber die Varietaten der m. palmaris longus, Saint-Pétersbourg, I868). - Sa forme est variable : il peut être charnu dans tonte sa longueur (Henle) ou seulement dans son tiers moyen, digastrique (Macalister), ou réduit à une bandelette tendineuse. - A un degré plus accentué d'atrophie, il est réduit à un tendon naissant de l'aponévrose antibrachiale au-dessus du poignet (Hallett). - On l'a vu naître ; de l'expansion aponévrotique du biceps (Gruber), du cubital, du grand palmaire. - Des faisceaux surnuméraires ont été rencontrés venant de l'humérus, du cubitus, du radius. - le petit palmaire peut se terminer anormalement ; sur l'aponévrose antibrachiale, sur les éminences de la main (thénar surtout), sur le carpe et sur les tendons fléchisseurs ou sur celui du long abducteur. - Il peut être double : sur 500 cadavres, Gruber l'a vu cinq fois double des deux côtés et 21 fois d'un sel côté.

D'après Traité d'Anatomie par P. Poirier.

 

 

 

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion