Le surpoids et l'obésité sont un problème de santé important pendant la grossesse. Notre objectif était d'étudier l'effet amené, par un régime alimentaire prénatal et des conseils de style de vie, pour les femmes qui sont en surpoids ou obèses sur les composants de l'alimentation maternelle et l'activité physique.

 

Méthodes

Nous avons mené un essai contrôlé randomisé, dans lequel des femmes enceintes avec un indice de masse corporelle de 25 kg/m2, et une gestation monofœtale 10+0 à 20+0 semaines ont été recrutées et randomisées pour bénéficier de conseils de style de vie (englobant des conseils alimentaires et de mode de vie global pendant leur grossesse) ou des soins standard. Dans le groupe ayant bénéficié de conseils, nous avons mené un essai randomisé imbriqué dans lequel un sous-groupe des femmes ont encore été randomisées pour un accès à des sessions de marche supervisés, en supplément de l'information standard présentée lors des cessions de conseils (le groupe de marche) ou des informations standard.

Les mesures de résultats concernaient l’apport alimentaire maternel, (y compris les groupes d'aliments, macronutriments et l'apport en micronutriments, la qualité de l'alimentation (en utilisant l’indice d’alimentation saine (HEI), la charge glycémique alimentaire, et l'index glycémique) et l'activité physique maternelle. Au début du processus, à la 28ème et 36ème semaine de gestation, et quatre mois après l'accouchement, les femmes ont rempli le questionnaire alimentaire « Harvard Semi-Structured Food Frequency Questionnaire », et le questionnaire d’évaluation de l’activité physique « Short Questionnaire to Assess Health-enhancing Physical Activity (SQUASH) ».

Les analyses ont été effectuées sur une base d’intention de traiter, en utilisant des modèles linéaires à effets mixtes avec ajustement pour les variables de stratification.

Résultats

On a constaté dans le groupe de femmes randomisé à conseil de style de vie, une augmentation journalière statistiquement significative du nombre de portions de fruits et légumes consommés, ainsi que la consommation accrue de fibres, et la réduction du pourcentage d'apport énergétique provenant des graisses saturées (P < 0,05 pour tous). L’HEI maternel a été significativement amélioré à la fois à la 28ème (73,35 ± 6,62 contre 7,01 ± 71,86 ajusté à la différence des moyennes 1,58; IC à 95% 0,89 à 2,27; P <0,0001) et à la 36ème semaine (72,95 ± 6,82 contre 71,17? ? ± 7,69 différence des moyennes 1,77 ajusté; IC à 95% 1,01 à 2,53; P <0,0001). Il n'y avait pas de différences dans l'indice glycémique de l'alimentation ou de la charge glycémique. Le groupe de femmes randomisés avec conseils de style de vie a également démontré une plus grande activité physique totale (différence ajustée des moyennes équivalents métaboliques 359,76 unités de travail (MET) minutes/semaine; IC à 95% de 74,87 à 644,65; P = 0,01) par rapport aux femmes recevant des soins standard. Le groupe de marche supervisé a été mal utilisé.

Conclusions

Pour les femmes qui sont en surpoids ou obèses, des conseils de style de vie prénataux améliorent l’alimentation maternelle et l'activité physique pendant la grossesse.

Cet article est une traduction du résumé de "The effects of antenatal dietary and lifestyle advice for women who are overweight or obese on maternal diet and physical activity: the LIMIT randomised trial".

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion