L’hypertension se définie comme une tension supérieure ou égale à 140/90 mm Hg. Les pays industrialisés sont les plus touchés et à l’horizon 2025 on estime à 1,5 milliards le nombre de personnes qui pourraient être atteints d’hypertension.

La tension est la force qu’exerce le sang sur la paroi des vaisseaux. Pour qu’elle soit probante la tension est mesurée couchée et au repos. Le premier chiffre représente la force exercée par le sang sur les vaisseaux lorsque le coeur expulse le sang, le deuxième correspond à la force exercée lorsque le coeur se remplit et qu’il n’expulse plus de sang dans les vaisseaux.

 

Bien que l’efficacité des traitements antihypertenseurs laisse à penser que l’hypertension se soigne, elle est le signe d’une souffrance.

 

L’hypertension à des conséquences sur tout l’organisme. Les vaisseaux soumis à une trop forte pression se détériorent en particulier au niveau des capillaires pouvant aboutir à des anévrismes.

 

Les organes sont altérés ; les échanges entre les organes et le sang ne se font plus ou mal.

 

Un certain nombre d’effets sont communément admis tels que les effets sur le cœur, les reins, les membres, les yeux ou bien encore la rate. Ce qu’on sait moins c’est l’effet qu’à l’hypertension sur le cerveau.

 

L’hypertension nocturne par exemple augmenterait le risque de maladie d’Alzheimer.

 

Selon une étude récente l’hypertension entraîne des déficits cognitifs. La prise de médicaments antihypertenseurs augmenterait le niveau d’activation conjointe des aires cérébrales liées à la mémoire des patients atteints d’hypertension.

Ce qui tendrait à montrer que les médicament antihypertenseurs même s’ils restent un traitement à vie en améliorent la qualité.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion