Selon un article de Nature de cette semaine, la nicastrinese lie aux présénilines et au précurseur de la protéine ß amyloïde pour former les plaques.

Pourquoi est-ce une grande avancée ?

 

Une protéine totalement inconnue et liée de manière importante à la maladie vient d'être découverte, ce qui ouvre de nouvelles possibilités thérapeutiques (s'attaquer à cette protéine par exemple) mais permet aussi de mieux comprendre les mécanismes de la maladie.

On se demande encore s'il s'agit d'une maladie de surcharge ou si la surcharge est causée par un facteur jusqu'alors inconnu (certains parlent de nanobactéries), et responsable indirectement de la dégénérescence.

L'équi! pe ayant découvert cette protéine a réussi à la manipuler et ainsi à augmenter ou à réduire la production de peptide ß amyloïde.

Ce sera soit une nouvelle déception, soit le début de la lutte thérapeutique contre l'Alzheimer

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion