L’oreillette gauche du cœur est un peu plus petite que l’oreillette droite. Elle se présente, comme nous l’avons vu, sous la forme d’un sac, allongé transversalement, situé sur un plan postérieur à celui de l’oreillette droite, auquel aboutissent quatre diverticules divergeant, deux à droite et deux à gauche, les veines pulmonaires.

Son plus grand diamètre intérieur est aussi transversal. Les diamètres vertical et antéro-postérieur sont plus petits et à peu près égaux entre eux. Ses parois intérieures comme ses parois extérieures sont mal séparées les unes des autres. La cavité forme un vaste diverticule, une ampoule veineuse géante. Cependant, on distingue conventionnellement, à l’oreillette gauche, six parois présentant chacune même direction et même nom que celles de l’oreillette droite.

Paroi Postérieure (Paroi supérieure en position verticale du cœur)

La concavité extérieure de l'empreinte œsophagienne détermine une convexité intérieure à égale distance de l’embouchure des veines pulmonaires droites et gauches. Aux extrémités débouchent les quatre veines pulmonaires. Les orifices des veines pulmonaires droites sont situées à la partie droite de cette paroi, près de la cloison ; les orifices des deux veines pulmonaires gauches, à la partie externe et gauche. Ces orifices circulaires, très voisins l’un de l’autre pour les orifices homonymes, sont dépourvus de valvules. Les orifices gauches sont sur un plan légèrement postérieur à celui des orifices droits. La paroi de l’oreillette qui les continue est particulièrement lisse ; Keith a donné à ce segment auriculaire le nom de vestibule, l’homologuant ainsi à la portion sinusienne de l’oreillette droite.

Paroi inférieure (Paroi postérieure en position verticale du cœur)

Elle est légèrement concave. Etroite, elle présente parfois à sa jonction avec la paroi postérieure une saillie qui répond au relief de la grande veine coronaire quand celle-ci chemine, ce qui arrive assez fréquemment, au-dessus du sillon coronaire.

Paroi supérieure (Paroi antérieure en portion verticale du cœur)

Elle forme plutôt un bord mousse et arrondi qu’une face. Elle est en quelque sorte le toit de l’oreillette ; sa surface est lisse, ne présente aucun détail spécial. Elle est déprimée à sa partie antérieure par les troncs artériels situés en avant d’elle.

Paroi antérieure (Paroi inférieure en portion verticale du cœur)

Elle présente l'orifice auriculo-ventriculaire gauche avec l’entonnoir mitral. Cet orifice est légèrement en dehors et à gauche.

Paroi externe

On constate à sa partie antérieure l’orifice de l’auricule gauche.

Ses parois sont sillonnées par de nombreuses trabécules, si enchevêtrées qu’elles forment dans leur ensemble comme une sorte de tissu caverneux. L’orifice de l’auricule est séparé de l’embouchure des veines pulmonaires gauches par un repli assez variable auquel correspond extérieurement un sillon plus ou moins profond.

Paroi interne

La paroi interne, enfin, répond à la cloison interauriculaire. Elle est fort mince à sa partie moyenne, suivant une zone qui correspond directement a la fosse ovale. A sa partie antérieure et supérieure se voit un petit repli en forme de croissant, dont la concavité regarde, en avant et en haut, la valvule inter auriculaire de Parchappe. Ce repli, adhérent par ses deux extrémités et libre par sa partie moyenne, n’est autre que le bord antérieur et supérieur de la cloison primitive ci-dessus décrite, qui, en s’appliquant contre la cloison, a fermé le trou de Botal. C’est à son niveau qu’aboutit, quand il existe, le petit pertuis, signalé encore ci-dessus, qui fit communiquer les deux oreillettes (pertuis inter auriculaire).

paroi antérieure des deux oreillettes, cloison interauriculaire et vue postéro-supérieure.(La moitié postérieure des deux oreillettes a été enlevée.)

1, aorte. — 2, veine cave supérieure. — 3, artère pulmonaire droite. — 4, artère pulmonaire gauche. — 5, oreillette droite. — 6, muscles pectinés de l’oreillette droite. — 7, orifice d’entrée de l’auricule droite. — 8, oreillette gauche. 9, orifice d’entrée de l’auricule gauche. — 10, artère pulmonaire droite.  11, cloison inter- auriculaire (portion mince), érignée à gauche. — 12, anneau de Vieussens. 13, orifice interauriculaire. —- 14, orifice auriculo-ventriculaire gauche, avec sa valvule tricuspide. — 15, orifice auriculo-ventriculaire gauche, avec sa valvule mitrale. — 16, sillon interventriculaire postérieur, avec ses vaisseaux.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion