Index de l'article

HLA et maladies auto-immunes

Plusieurs associations entre le HLA et différentes maladies auto-immunes ont été signalées [7]. La plupart d'entre elles appartiennent à la classe II HLA, comme celles décrites dans le diabète sucré de type 1, où DQA1*05:01-DQB1*02:01-DRB1*03:01 (DQ2-DR3) et DQA1*03:01-DQB1*03:02-DRB1*04 (DQ3-DR4) représentent les deux haplotypes conférant le risque le plus élevé, mais de nombreux autres haplotypes de risque intermédiaire ou même avec des effets protecteurs sont connus [7, 11]. En outre, il existe des preuves des effets potentiels de la présentation de l'antigène à médiation HLA dans la pathogenèse du diabète sucré de type 1 [9]. D'autres associations HLA de classe II bien connues dans lesquelles la présentation d'antigènes à médiation HLA peut être impliquée sont DRB1*15 dans la sclérose en plaques, DRB1*04 dans la polyarthrite rhumatoïde et DQB1*02 et DQB1*03 (DQ8) dans la maladie cœliaque [7, 9, 11]. En revanche, les associations HLA de classe I sont beaucoup plus rares ; la plus caractérisée étant HLA-B*27 dans la spondylarthrite ankylosante [7, 11].

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion