Plusieurs virus à ADN sont très suspects d'avoir des effets oncogènes chez l'homme. Cette étude examine la présence de virus potentiellement oncogènes tels que le SV40, le JCV, le BKV et l'EBV dans des cellules de carcinome colorectal (CRC) dérivées de patients et caractérisant tous les sous-types moléculaires du CRC.

Méthodes

Des échantillons (ADNg et ADNc) d'un total de 49 lignées cellulaires de CCR de patients individuels et du matériel primaire correspondant de 11 patients, y compris des tissus normaux, dérivés de tumeurs et de métastases, ont été analysés pour les séquences de SV40, JVC, BKV et EBV en utilisant la PCR. En outre, la sensibilité des cellules du CCR à la JCV et à la BKV a été examinée en utilisant une approche de culture à long terme de cellules individuelles de patients en présence de virus.

Résultats

Aucune séquence spécifique du virus n'a pu être détectée dans tous les spécimens. De même, aucun changement morphologique n'a été observé et aucune preuve d'infection ou d'intégration virale n'a pu être fournie après une culture de cellules CRC à long terme en présence de particules virales.

Conclusions

En résumé, les données présentées suggèrent qu'il n'y a pas de corrélation directe entre la tumorigenèse et la charge virale et donc aucune preuve d'un rôle fonctionnel des virus à ADN inclus dans cette analyse dans le développement du CRC.

Lire l'intégralité de l'étude en anglais.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion