Index de l'article

Incisives

Les incisives, ainsi appelées (du latin incidere, couper), parce qu’elles servent souvent à couper les aliments, occupent la partie antérieure des maxillaires. Elles présentent leur maximum de développement chez les rongeurs. Chez l’homme, elles sont au nombre de huit, quatre pour la mâchoire supérieure, quatre pour la mâchoire inférieure. A gauche et à droite, les deux incisives, les supérieures comme les inférieures, se distinguent en incisive interne ou moyenne, ou centrale, et en incisive externe, ou latérale.

Caractères généraux

Les quatre incisives présentent des caractères généraux, portant à la fois sur la disposition de la couronne et sur celle de la racine.

La couronne

La couronne, fortement taillée en biseau, revêt la forme d’un coin et nous présente par conséquent une base, un sommet et quatre faces. — La base, tournée du côté de l’alvéole, répond à la partie la plus épaisse de la dent. — Le sommet ou bord répond à l’extrémité libre ou triturante. Il est dirigé dans le sens transversal, nettement tranchant et surmonté, dans les premières années de la vie, de trois petits mamelons, un moyen et deux latéraux. — Les quatre faces comprennent :

  1. une face antérieure ou labiale ;
  2. une face postérieure ou linguale ;
  3. deux faces latérales : l’une mésiale, orientée vers la ligne médiane ; l’autre distale, regardant l’articulation temporo : maxillaire. 

Incisive centrale supérieure droite.

1, face labiale. — 2, face linguale. — 3, face distale. — 4, face mésiale — 5, racine. — 5', chambre pulpaire. — 5", collet. — 5'", couronne. — 6, coupe de la racine. — 7, bord tranchant. — a, lobe mésial. — b, lobe distal. — m, lobe médian.

 

La face antérieure ou labiale est oblongue, convexe horizontalement et légèrement verticale ; le bord, vertical, représente une courbe arrondie à convexité tournée vers la gencive. Deux dépressions peu profondes s’étendent le long de cette face, la divisant perpendiculairement au bord incisif en trois lobes, un lobe médian et deux lobes latéraux : le lobe mésial et le lobe distal.

La face postérieure ou linguale est moins étendue que la face labiale ; elle est triangulaire ; large vers le bord incisif, elle est étroite et arrondie vers le collet. Convexe transversalement, elle est concave dans le sens de la hauteur, fortement oblique en haut et en arrière pour les incisives supérieures, en bas et en arrière pour les incisives inférieures.

Les faces médiale et distale sont triangulaires, à base dirigée du côté de l’alvéole. La face mésiale est convexe dans le sens labio-lingual et plane dans le sens de la hauteur ; la face distale est convexe dans tous les sens.

La racine

La racine, plus ou moins rectiligne, a la forme d’un cône aplati dans de sens transversal. Ses deux faces regardent donc, l’une en dedans, l’autre en dehors. De ses deux bords, l’antérieur est toujours plus épais que le postérieur. Le sommet est quelquefois bifide ; mais cette disposition est fort rare.

La couronne et la racine sont séparées l’une de l’autre par deux lignes courbes, l’une antérieure, l’autre postérieure, dont la convexité regarde la racine. Ces deux lignes courbes se réunissent sur les côtés de la dent en formant un angle plus ou moins ouvert.

Caractères particuliers et différentiels

Comme nous l’avons déjà dit, les incisives sont au nombre de quatre à chaque mâchoire. Les deux incisives situées le plus près de la ligne médiane sont les incisives centrales : les plus éloignées, les incisives latérales.

Incisive centrale supérieure

La couronne a la forme d’un coin aplati, avec un bord coupant mince et une face linguale concave. Sur la face labiale on constate deux dépressions qui divisent la face en trois lobes : le médian (m) et deux latéraux, le mésial ( a ) et le distal (b). Le collet de l’incisive est arrondi. La racine (5) est conique et pointue ; la chambre pulpaire verticale est spacieuse. La coupe de la racine (6) a la

Incisive supérieure latérale droite.

1, face labiale. —2, face linguale. — 3, face distale. — 4, face mésiale. — 5, racine. — 5', chambre pulpaire. — 5", collet. — 5"', couronne. — 6, coupe de la racine. — 7, bord tranchant. — a, lobe mésial. — b, lobe distal. — m, lobe médian. 

forme d’un triangle à bord convexe. Le bord coupant de la couronne présente trois tubercules qui disparaissent chez l’adulte par l’usure (7). 

Incisive supérieure latérale

Elle a à peu près la même forme que l’incisive centrale. La couronne est plus étroite, le bord coupant plus acéré et plus fragile. La face labiale est plus convexe. La face linguale est concave et le bord cervical fait souvent saillie (2'). La face mésiale (4) est triangulaire. La face distale (3), plus convexe, rappelle la forme de la canine. La racine, souvent plus longue que celle de la centrale, est plus étroite et légèrement aplatie. La chambre pulpaire verticale est aplatie légèrement. La section de la racine représente un ovale allongé.

Incisive centrale inférieure

C’est la dent la plus petite de toutes les dents. La face labiale (1) a la forme d’un coin allongé ; elle est droite et légèrement arrondie au collet. La face linguale est concave. Les faces distale et mésiale (3 et 4) sont cunéiformes. Le collet est aplati dans le sens mésio-distal. La coupe de la racine présente la forme d’un ovale allongé. La chambre pulpaire est aplatie et étroite.

Incisive central inférieure droite.

1, face labiale. —2, face linguale. — 3, face distale. — 4, face mésiale. — 5, racine. — 5', chambre pulpaire. — 5", collet. — 5"', couronne. — 6, coupe de la racine. — 7, bord tranchant.

Incisive latérale inférieure

Elle diffère peu de l’incisive centrale, sauf que son bord coupant est souvent plus large.

Examen différentiel

Ceci étant exposé, il nous est possible de résumer la façon dont on peut résoudre les trois questions suivantes :

  1. Est-ce une incisive supérieure ou une incisive inférieure ?
  2. Est-ce une incisive centrale ou latérale ?
  3. Est-ce une incisive droite ou une incisive gauche ?

1° Est-ce une incisive supérieure ou une incisive inférieure ? -— Les incisives supérieures se distinguent des inférieures par leur volume, qui est presque le double de celui des inférieures. Les incisives supérieures et les incisives inférieures se distinguent encore les unes des autres par la conformation de leur racine, qui est plutôt arrondie pour les supérieures, plutôt aplatie pour les inférieures.

2° Est-ce une incisive centrale ou une incisive latérale ? — Pour les incisives supérieures, on distinguera l’interne de l’externe en ce que la première est beaucoup plus volumineuse que l’autre. — Pour les incisives inférieures, au contraire, c’est l’externe qui est plus forte que l’interne. Mais cette différence de volume en faveur de l’incisive externe est peu considérable, et comme, d’autre part, les deux incisives inférieures ont à peu près la même configuration, il est ordinairement très difficile de les distinguer l’une de l’autre : pour résoudre le problème, on considérera avant tout la face postérieure de la couronne, laquelle est plane pour l’incisive interne, convexe transversalement pour l’incisive externe. Nous devons reconnaître, cependant, que ce caractère distinctif entre les deux incisives est souvent peu marque et parfois même n’existe pas.

 

Incisive latérale inférieure droite.

1, face labiale. —2, face linguale. — 3, face distale. — 4, face mésiale. — 5, racine. — 5', chambre pulpaire — 5", collet. — 5’’’, couronne. —6, coupe de la racine. — 7, bord tranchant. 

3° Est-ce une incisive droite ou une incisive gauche ? — Enfin, pour reconnaître si les incisives appartiennent au côté gauche ou au côté droit, on se basera sur la direction que prend le sommet de la racine, ce sommet s’inclinant en dehors comme pour fuir la ligne médiane. Un autre caractère distinctif entre les incisives droites et les incisives gauches sera fourni par l’aspect de leur bord tranchant. L’observation nous apprend, en effet, que l’usure, au lieu de frapper uniformément toute l’étendue du bord tranchant, porte tout d’abord sur son angle externe. Il en résulte, on le conçoit, que cet angle externe est émoussé et plus ou moins arrondi, tandis que l’angle interne, resté intact, conserve sa configuration primitive on angle droit : cette double disposition, quand elle sera bien accusée, rendra facile la mise en position do toutes les incisives.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion

Gardez le contact inscrivez-vous à notre newsletter.