Le nerf obturateur est l'une des deux branches terminales du plexus lombaire avec le nerf crural.

Origine

Le nerf obturateur, ainsi appelé parce qu’il sort du bassin par la partie supérieure du trou obturateur, naît du plexus lombaire par trois racines, qui proviennent des deuxième, troisième et quatrième nerfs lombaires. Ces trois racines se portent en bas et en dehors, en convergeant l’une vers l’autre, et se réunissent dans l’épaisseur même du psoas pour former le tronc nerveux. 

Trajet

Ainsi constitué, le nerf obturateur s’échappe du psoas par le côté interne de ce muscle, croise l’articulation sacro-iliaque au-dessus du détroit supérieur, passe dans l’angle de bifurcation de l’artère iliaque primitive, longe ensuite la face interne du bassin, un peu

L’entrée du nerf obturateur dans le canal sous-pubien (côté droit).

1, canal sous-pubien. — 2, nerf obturateur, avec : 2', le rameau supérieur du muscle obturateur externe. — 3, artère obturatrice, avec : 3', son anastomose avec l’épigastrique. — 4, veine obturatrice, avec : 4’, son anastomose avec la veine épigastrique. — 5, branche veineuse allant au plexus vésico-prostatique. — 6, muscle obturateur interne, avec son aponévrose.

au-dessous de la ligne innommée, et arrive ainsi au trou obturateur ou canal sous-pubien, dans lequel il s’engage avec les vaisseaux obturateurs. Il se divise en ses branches terminales soit dans le canal sous-pubien, soit à sa sortie, très rarement dans le bassin.

Rapports

Dans l'épaisseur du psoas

La racine supérieure s’unit à la racine moyenne au-dessous de l’apophyse transverse de la troisième vertèbre lombaire. Le tronc ainsi formé descend en avant des racines du crural entre les deux faisceaux du psoas. La racine inférieure a, en dedans d’elle, la racine supérieure du tronc lombo-sacré. Le tronc de l’obturateur est définitivement constitué au-dessous de l’apophyse transverse de la cinquième vertèbre lombaire. La veine lombaire ascendante est généralement en dedans des racines de l’obturateur (13 et 22).

Dans la fossette iliolombaire

A sa sortie du psoas, le nerf obturateur pénètre dans la fossette ilio-lombaire. Il répond à la face supérieure

Le nerf obturateur à sa sortie du canal sous-pubien.

 

1, nerf obturateur, avec : 2, sa branche antérieure ou interne ; 3, sa branche postérieure ou externe, ou nerf du grand adducteur. — 4, nerf du moyen adducteur. — 5, nerf du petit adducteur. — 6, nerf du droit interne. — 7, rameau du nerf du grand adducteur, descendant jusqu’au genou. — 8, rameau articulaire. — 9, obturateur externe. —10, pectiné. — 11, cavité cotyloïde. — 12, ischion. 

de l’aileron sacré. Le tronc lombo-sacré est en dedans et sur un plan postérieur. En avant, le nerf obturateur est masqué par les vaisseaux iliaques.

Dans le petit bassin

Le nerf obturateur croise l’articulation sacro-iliaque au-dessus du détroit supérieur. Apparaissant dans la bifurcation des vaisseaux iliaques, il croise le détroit supérieur au-dessus de la grande échancrure sciatique. 11 s’applique alors sur la paroi latérale du petit bassin, tapissée par le muscle obturateur interne, au-dessous des vaisseaux iliaques externes. L’artère obturatrice, née du tronc antérieur de l’artère hypogastrique, est sur un plan inférieur à celui du nerf.

Dans le canal sous-pubien

Le nerf obturateur et les vaisseaux homonymes se disposent ordinairement de la façon suivante : le nerf est le plus élevé, vient ensuite l’artère et, au-dessous de l’artère, la veine.

Distribution

Le nerf obturateur fournit : une branche collatérale et des branches terminales.

Branche collatérale

Le nerf obturateur ne fournit qu’une branche collatérale, le nerf de l’obturateur externe. Ce rameau se détache dans le canal sous-pubien et après un court trajet disparaît dans le bord supérieur du muscle obturateur externe. Le rameau peut être double.

Nerf obturateur à la face interne de la cuisse.

 

1, psoas iliaque. — 2, pectiné. — 3, obturateur externe. — 4, petit adducteur. — 5, grand adducteur. — 6, droit interne. — 7, vaste interne. — 8 et 8, moyen adducteur. — 9, artère fémorale. — 10, nerf crural. — 11, nerf obturateur, avec : 12, son rameau pour le grand adducteur ; 13, son anastomose avec le nerf saphène interne ; 14, ses rameaux cutanés ; 15, son rameau pour le droit interne ; 16, son rameau pour le petit adducteur ; 17, son rameau pour le moyen adducteur. — 18, veine fémorale. — 19, canal de Hunter. — 20, fémur. — 21, nerf saphène interne. 

Branches terminales

Dans le canal sous-pubien ou à sa sortie, le nerf obturateur se partage en deux branches terminales : l’une antérieure ou superficielle, l’autre postérieure ou profonde.

Branche superficielle

La branche antérieure ou superficielle, continuant la direction du tronc, s’échappe par l’orifice antérieur du canal sous-pubien. Placée sous le pectiné et devant l’obturateur externe, elle s’insinue ensuite entre le moyen et le petit adducteur et se divise en quatre rameaux, dont trois sont destinés au moyen adducteur, au petit adducteur et au droit interne, et dont le quatrième est cutané.

Le nerf du petit adducteur pénètre ce muscle par sa face antérieure.

Le nerf du moyen adducteur, au contraire, pénètre ce muscle par sa face profonde. 

Le nerf du droit interne, obliquant en bas et en dedans, aborde le muscle par sa face profonde à la moitié de sa hauteur. 

Le rameau cutané naît soit du tronc commun, soit de l’une des branches musculaires et se distribue à la peau de la face interne de la cuisse. Il est possible de suivre certains de ces filets jusqu’à la partie interne de la région du genou.

Branche profonde ou postérieure

La branche postérieure du nerf obturateur se portant directement en bas sort du canal sous-pubien, tantôt comme la précédente, par l’orifice antérieur de ce canal, tantôt en traversant les faisceaux supérieurs du muscle obturateur externe. Elle se glisse entre le petit adducteur et le grand adducteur et sur la face antérieure de celui-ci se divise en plusieurs rameaux que nous distinguerons en musculaires et articulaires.

Les rameaux musculaires se distribuent en grande partie au muscle grand adducteurs, qu’ils pénètrent par sa face antérieure. Outre ces rameaux destinés au grand adducteur, la branche postérieure de l’obturateur fournit, d’ordinaire, un rameau au muscle obturateur externe (nerf inférieur de l’obturateur externe).

Les rameaux articulaires forment deux groupes : les uns, supérieurs, se portent de dedans en dehors, au-dessous du pectiné et se distribuent à la partie interne de l’articulation de la hanche ; les autres, inférieurs, cheminent tout d’abord à la face antérieure du grand adducteur, puis, perforant ce muscle, arrivent au creux poplité et finalement se perdent à la partie postérieure de l’articulation du genou.

Nerf obturateur accessoire

Ce nerf décrit par Schmidt (1744) est très inconstant (12 p. 100 des cas environ). C’est un filet nerveux qui naît habituellement au niveau de la troisième et de la quatrième paire lombaire. Il suit le trajet du nerf obturateur dans son trajet intra-pelvien et s’en sépare au niveau du pubis pour passer, non pas dans le canal sous-pubien, mais au-dessus de la branche horizontale du pubis. Il vient se terminer dans le pectiné et parfois dans le petit adducteur après avoir donné des filets articulaires. Dans certains cas, il va s’anastomoser directement avec une branche du crural ou de l’obturateur.

Pour Bonniot, ce nerf n’a pas une entité anatomique. « La rareté relative de ce rameau, son origine inconstante au niveau des troisième et quatrième lombaires, racines constantes du crural et de l’obturateur, le fait qu’il vient indifféremment des racines de l’un ou de l’autre de ces nerfs et qu’il supplée en partie, tantôt l’un, tantôt l’autre, dans sa distribution périphérique, nous inclinent à penser qu’on a décrit sous le nom de nerf obturateur accessoire des filets erratiques qui, dans les cas considérés, n’avaient de constant que la partie pelvienne de leur trajet. » 

Résumé du nerf obturateur 

Branches collatérales

N. sup. de l’obturateur externe.

Branches terminales

Br. antérieure

N. du droit interne

N. du petit adducteur

N du moyen adducteur

Br. postérieure

N. du grand adducteur

N. inf. de l’obturateur externe

R. articulaires

pour la hanche

pour le genou

 

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion