Les branches internes sont au nombre de trois : 1° le nerf du Petit Droit antérieur ; 2° le nerf du grand Droit antérieur; 3° le nerf du Long du cou.

 

Nerf du Petit Droit antérieur

Le nerf du Petit Droit antérieur se détache de la première branche cervicale, au point où celle-ci descend sur la face antérieure de l'apophyse transverse de ; l'atlas pour participer à la formation de l'anse de l'atlas. C'est un petit filet dirigé obliquement en haut et en dedans, et qui aborde le muscle par sa face profonde.

Nerf du Grand Droit antérieur

Quoique l'innervation de ce muscle soit multiple, il n'existe en réalité qu'un seul nerf du Grand Droit antérieur, car les autres filets lui sont fournis par les rameaux destinés au muscle Long du cou. Le nerf du Grand Droit antérieur nait de la partie la plus élevée de l'anse de l'atlas, et se porte directement en dedans sous le faisceau supérieur du muscle; il envoie quelques filets très grêles aux autres faisceaux qui tirent leur innervation principale des nerfs du Long du cou. Le nerf du Grand Droit antérieur répond en avant à l'origine des rameaux ascendants du ganglion cervical supérieur du sympathique.

Nerfs du Long du cou

Dans la généralité des cas, le muscle Long du cou reçoit du plexus cervical trois filets nerveux qui se détachent des 2ème,  3ème et 4ème branches cervicales au point où ces dernières se divisent en leurs deux rameaux anastomotiques. Ces nerfs ont leur origine immédiatement au-dessus des rameaux communicants. Les deux premiers nerfs du Long du cou se dirigent à peu près horizontalement en dedans, perforent l'aponévrose prévertébrale et abordent le muscle par sa face antérieure et externe; ils sont situés en arrière et un peu eu dehors du ganglion cervical supérieur et de la chaîne du sympathique. Le filet, ou nerf inférieur, qui a un trajet descendant, côtoie le bord externe du ganglion, puis de la chaîne sympathique, avant d'atteindre le muscle Long du cou. Chacun de ces nerfs fournit toujours un petit filet qui se porte dans les faisceaux inférieurs du Grand Droit antérieur.

D’après Traité d’Anatomie humaine par P.Poirier

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion