Index de l'article

 

Développement du conduit auditif externe

Je ne m'occupe ici que du développement du conduit auditif externe à partir de la naissance, renvoyant le lecteur au chapitre Développement de l’appareil auditif pour ce qui a trait à la période embryonnaire, sur l'oreille gauche d'un enfant nouveau-né. Elle démontre qu'à la naissance il n'existe pas, à proprement parler, de portion osseuse du conduit. Cette portion osseuse est en effet exclusivement représentée par un anneau osseux incomplet en haut, appelé anneau tympanique et dans lequel s'enchâsse la membrane du tympan. Chez l'enfant nouveau-né le conduit auditif est donc exclusivement fibre-cartilagineux et presque rectiligne, ce qui en rend l'examen facile. La membrane du tympan étant presque horizontale à cet âge de la vie, il en résulte une différence de longueur beaucoup plus accusée encore que chez l'adulte entre les parois supérieure et inférieure du conduit. La caisse du tympan, très-développée, se porte en dehors et déborde en haut le conduit auditif, qu'elle sépare ainsi de ta cavité crânienne. A partir de la naissance l'anneau tympanique se développe. Il s'allonge et forme la portion osseuse du conduit auditif, qui se trouve ainsi constituée, sauf à la partie supérieure où l'anneau est incomplet, par un os indépendant de la base du crâne.

Un détail intéressant et qui n'a peut-être pas suffisamment frappé les anatomistes, c'est que l'anneau tympanique ne se développe pas également à la fois par tous les points de sa circonférence. Les parties latérales se développent d'abord, puis elles se rapprochent l'une de l'autre et interceptent entre elles un large intervalle correspondant à la paroi antéro-inférieure du conduit. Cet intervalle se resserre peu à peu et finit en général par se combler complètement.

Cependant il n'est pas rare de trouver sur un crâne adulte un orifice que l'on attribue volontiers à la préparation du squelette, tandis qu'il existait réellement pendant la vie et n'était que le résultat d'un arrêt dans le développement de l'anneau tympanique.

Cette disposition ne doit pas être indifférente au chirurgien, car elle favorise singulièrement, lorsqu'elle existe, la propagation des abcès du conduit auditif aux régions voisines.

D'après traité d'anatomie topographique et application à la chirurgie par P. Tillaux.

 

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion