Index de l'article

Les veines profondes, bien que postér­ieures dans leur apparition aux veines superficielles ont acquis chez l'adulte, par le développement des masses musculaires, un volume ordinairement supérieur à celui des veines sous-cutanées.

­
A de rares exceptions près, elles sont rigoureusement satellites des artères et sont en nombre double de celles-ci. Il faut de cette loi excepter les gros troncs de l'axillaire et de la sous-clavière qui sont uniques, puis les veinules satellites des artérioles qui sont souvent simples et enfin des veines aberrantes qui présentent à travers les muscles un trajet indépendant.

Leurs collatérales sont les mêmes que celles des artères; on ne trouve de différence que pour les vaisseaux des doigts et les branches afférentes de la sous-clavière. Pour toutes ces raisons, les artères étant connues, la description des veines se trouve très simplifiée. Ajoutons que les veines profondes sont largement anastomosées sur tout leur trajet avec les veines superficielles par de nombreuses branches perforantes avalvulaires, qu'elles présentent fréquemment des canaux collatéraux ou de sûreté qui peuvent facilement en imposer pour la veine principale dans la recherche des vaisseaux, enfin que les valvules y sont plus nombreuses que dans les veines superficielles. Cette différence dans le nombre des valvules est surtout prononcée chez l'enfant. Les branches collatérales ont en général à leur embouchure une paire de valvules ostiales très résistantes.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion