Index de l'article

Les deux veines du bras sont la basilique et la céphalique, toutes deux situées, comme celles de l'avant-bras, sur la face antérieure, de chaque côté du biceps, la basilique en dedans, la céphalique en dehors.

Veine basilique

 

Appelée aussi veine interne du coude chez les Grecs et les Romains; pour beaucoup d'auteurs étrangers, la basilique comprend la cubitale et notre basilique. La veine droite a été encore nommée par les auteurs anciens veine hépatique, et la gauche veine splénique, parce qu'on les saignait dans les maladies du foie et de la rate.

 

Née de la réunion de la médiane basilique avec la cubitale superficielle, elle monte verticalement dans le sillon bicipital interne et se termine dans la veine humorale interne tantôt vers la partie moyenne du bras, tantôt vers sa partie supérieure ou même dans la veine axillaire. Elle a deux portions une inférieure, sous-cutanée; une supérieure, sous-aponévrotique. Dans sa partie inférieure, elle est superficielle, contenue dans une gaine du fascia superficialis ; les vaisseaux et ganglions lymphatiques sont en arrière d'elle ; le nerf brachial cutané interne longe ordinairement son bord externe.

 

Chez quelques sujets, elle se dessine sous la peau, sous la forme d'un cordon noueux. Apres avoir remonte le long de la cloison intermusculaire interne qui la sépare seule des vaisseaux profonds, elle perfore l'aponévrose par un orifice semi-lunaire et devient alors sous-aponévrotique. Cette seconde portion n'a pas de longueur fixe; la veine se jette ordinairement dans les humérales après un trajet de quelques centimètres, soit directement, soit par une disposition plexiforme. Quand elle se prolonge jusqu'à l'axillaire, elle se place en dedans du paquet vasculo-nerveux, sur le bord interne du nerf cubital, et peut recevoir des veines profondes, notamment des veines du triceps ou même des scapulaires.

 

Souvent aussi, au point de sa perforation, un canal collatéral superficiel continue la veine basilique sur le bord interne du biceps et va s'ouvrir dans l'axillaire.

 

La basilique est la plus grosse des veines superficielles du bras, quelquefois même de toutes les veines du bras. Elle possède de quatre à huit valvules. Elle est reliée constamment à la céphalique par une anastomose transversale, simple ou plexiforme, qu'on voit sur le tiers inférieur du biceps elle est également anastomosée avec les veines profondes humérales par plusieurs branches perforantes.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion