Le tronc de l’artère pulmonaire se détache de la base du cœur, où elle fait suite, comme nous l’avons vu, à l’infundibulum du ventricule droit. De là, elle se porte obliquement de bas en haut, de droite à gauche et d’avant en arrière, en décrivant dans son ensemble une légère courbe à concavité dirigée en arrière et à droite.

Son diamètre mesure en moyenne 30 millimètres.

Après un parcours qui varie ordinairement de 45 à 55 millimètres, elle se divise en deux branches fortement divergentes ; une branche droite, qui se rend au poumon droit, c’est l’artère pulmonaire droite ; une branche gauche, qui se rend au poumon gauche, c’est l’artère pulmonaire gauche. Nous les décrirons tout à l’heure. Au niveau de la bifurcation de l’artère pulmonaire, Sclavounos (Bibliogr. anat., t. XXI) a signalé, sur la paroi postérieure du vaisseau, une crête semi-lunaire disposée en sens sagittal, qui sépare nettement sur ce point l’origine des deux branches et à laquelle il a donné le nom d'éperon pulmonaire.

Rapports

Le tronc de l’artère pulmonaire est situé en partie dans le péricarde, en partie en dehors du péricarde. Nous pouvons donc, au point de vue de ses rapports, le diviser en deux portions : une portion inférieure ou intra-péricardique et une portion supérieure ou extra-péricardique.

Portion intra-péricardique

La portion intra-péricardique représente la plus grande partie du vaisseau. Nous avons vu, en effet, en étudiant le péricarde, que le sac fibreux se fusionnait avec la paroi antérieure de l’artère pulmonaire à 50 millimètres au-dessus de l’origine du vaisseau.

a. En avant , la portion intra-péricardique de l’artère pulmonaire répond donc au péricarde et, par l’intermédiaire de celui-ci, à la paroi antérieure du thorax. L’artère pulmonaire projetée sur le plastron sterno-costal se trouve située immédiatement en dehors du bord gauche du sternum, entre le bord supérieur du troisième cartilage costal et le bord supérieur du deuxième.

b. En arrière, l’artère pulmonaire repose sur la face antérieure de F oreillette gauche, dont elle est séparée par un double feuillet séreux constituant le sinus transverse de Theile (voir Péricarde).

c. A gauche, elle est en rapport avec l’auricule gauche et, tout à fait en bas, avec la portion initiale de l’artère coronaire gauche, qui la contourne de dedans en dehors et d’arrière en avant. La limite supérieure de la zone de contact avec l’auricule est ordinairement marquée, sur le côté gauche du vaisseau, par un petit repli semi-lunaire, le repli infundibulaire, qui rappelle exactement, bien qu'avec des dimensions beaucoup moindres, le repli semi-lunaire pré-aortique, ci-dessus décrit.

Artère pulmonaire et ses ramifications, vue antérieure.

1, poumon droit. — 2, poumon gauche. - 3, trachée-artère. - - 4, oreillette droite. - 5, ventricule droit. — 6, auricule gauche. — 7, ventricule gauche. —- 8, crosse de l’aorte. – 9, artère carotide primitive gauche. — 10, sous-clavière gauche. — 11, tronc brachio-céphalique artériel. — 12, veine cave supérieure. —13, artère pulmonaire, avec : 13, ses ramifications. — 14, 14', veines pulmonaires. — 15, 15', ramifications bronchiques.

 

d. A droite , elle répond dans toute son étendue à la partie ascendante de la crosse aortique, à laquelle elle est unie par un tissu cellulaire lâche : la pulmonaire, suivie de bas en haut, est d’abord située en avant de l’aorte ; mais plus haut, par suite de son obliquité, elle vient s'appliquer sur le côté interne de ce dernier tronc artériel, qu’elle enlace ainsi dans un demi-tour de spire.

Portion extra-péricardique

 

Le cœur en place, le sac péricardique étant ouvert.

1. sac fibreux du péricarde. — 2, ventricule droit. — 3, pointe du cœur. — 4, ventricule gauche. — 5, oreillette droite. — 6, auricule droite. — 7, artère pulmonaire. — 8, aorte. — 9, repli pré-aortique. — 10, récessus aortique. — 11, récessus pulmonaire. — 12, veine cave supérieure (portion extra-péricardique). — 12', veine cave supérieure (portion intra- péricardique). — 13, tronc veineux céphalique droit. —14, tronc veineux brachio-céphalique gauche. — 15, tronc artériel brachio-céphalique. — 16, artère carotide primitive gauche. — 17, artère sous-clavière gauche. — 18, branche interventriculaire antérieure de l’artère coronaire gauche.

(Le cœur appartient à un homme âge, il est volumineux et l’on constate l'abondance des amas graisseux au niveau de la portion droite du sillon auriculo-ventriculaire, S.A.V., et au niveau du sillon interventriculaire antérieur, S.I.V. aut.

La portion extra-péricardique de la pulmonaire est relativement très courte. Elle est en rapport :

  1. en arrière, avec la bifurcation de la trachée ;
  2. en avant, avec le poumon gauche, dont elle est séparée par la plèvre ;
  3. à gauche, également avec le poumon gauche ;
  4. à droite , avec la crosse aortique.

D'après Traité d'anatomie humaine par L. Testut.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion