Le tronc de l’artère pulmonaire se bifurque, avons-nous dit plus haut, en artère pulmonaire droite et artère pulmonaire gauche. Chacune d'elles se porte vers le poumon correspondant et- s'y termine suivant une modalité que nous étudierons plus tard, à propos des poumons.

L’artère pulmonaire dans ses rapports avec le péricarde.

1, aorte, avec : 1’, tronc brachio-céphalique. — 2, artère pulmonaire, avec : 2", sa branche gauche. — 3, veine cave supérieure. — 10, artère coronaire gauche. — 11, cul-de-sac situé entre l’aorte et l’angle de bifurcation de la pulmonaire. — 12, autre cul- de-sac situé sur le côté postéro-externe du tronc brachio-céphalique.

Artère pulmonaire droite

L'artère pulmonaire droite, la plus importante des deux, mesure en moyenne 5 ou 6 centimètres de longueur sur 22 millimètres de diamètre. Du point de bifurcation de la pulmonaire, elle se porte horizontalement de gauche à droite et un peu d'avant en arrière vers le hile du poumon droit. Dans ce trajet, elle repose immédiatement sur l’oreillette gauche (fig. 126, 3), en formant, comme nous l’avons vu à propos du péricarde, la voûte du sinus transverse de Theile. Elle est en rapport : en arrière, d’abord avec l’espace répondant à la bifurcation de la trachée, puis avec la bronche droite en avant, avec la portion ascendante de l’aorte et avec la veine cave supérieure, qu’elle croise perpendiculairement ; en bas, avec l'oreillette gauche d’abord, à l’union de sa paroi supérieure avec sa paroi antérieure (fig. 126), puis avec les veines pulmonaires droites qui la séparent de l’oreillette droite située au-dessous ; en haut, tout d'abord avec la crosse aortique, puis avec la crosse de l’azygos.

Artère pulmonaire gauche

 

Coupe sagittale du cœur pour montrer les rapports de l’artère pulmonaire droite.

1, cœur (ventricule gauche). — 2, aorte. — 3, artère pulmonaire droite. — 4, sac fibreux du péricarde. — 5, péricarde séreux, avec : 6, son feuillet pariétal ; 7, son feuillet viscéral ; 8, sa cavité. — 9, 9', points de réflexion antérieur et postérieur de la séreuse. — 10, sinus transverse.

L’artère pulmonaire gauche est à la fois plus courte et moins volumineuse que la droite : elle ne mesure, en effet, que 3 centimètres de longueur sur 19 millimètres de diamètre. Comme la précédente, elle gagne le hile du poumon correspondant en suivant un trajet légèrement oblique de dedans en dehors et d’avant en arrière. Elle répond successivement : en arrière , à la bronche gauche ; en avant , au poumon gauche et, tout près du hile, aux veines pulmonaires gauches, qui croisent obliquement sa direction en descendant du poumon vers l’oreillette gauche ; en bas, à l’oreillette gauche ; en haut, à la crosse aortique, à laquelle elle est unie par une sorte de ligament, le ligament artériel , que nous décrirons dans un instant. Les rapports des deux branches de bifurcation de l'artère pulmonaire seront décrits en détail avec les organes des pédicules pulmonaires.

D'après Traité d'anatomie humaine par L. Testut.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion