­­Bien que subjectif, l'interrogatoire clinique vise à mieux connaitre l'histoire de la maladie. Lorsqu'il est possible il va viser à cerner les conditions, les habitudes de vie du patient et son état psychologique. Il ­est à la base du diagnostic. L'interrogatoire clinique en hématologie reprend les grands principes de l'interrogatoire habituel, mais sera plus axe sur la recherche d'une pathologie hématologique.

Plaintes et mode d'installation

 

Altération de l'état général consiste en une fatigue ou asthénie (à des degrés variables), un essoufflement ou dyspnée (à des degrés variables), des douleurs comme situe par exemple dans la fosse iliaque gauche dans le cas d'une splénomégalie, dans la fosse iliaque droite dans le cas d'une hépatomégalie, de douleurs osseuses (qui sont intolérables), de tuméfactions ou adénopathies (docteur j'ai une glande).

 

Reconstitution de l'histoire

 

II faut retrouver l'origine de la maladie, pourquoi le patient consulte (s'il y a déjà une évolution des symptômes), s'il est déjà traité par automédication ou par un autre médecin et connaître l'efficacité du traitement.

 

Facteurs étiologiques

 

C'est la recherche d'une piste pour découvrir l'origine de la maladie.

 

Les médicaments

 

Dans le cas d'une personne souffrant d'un mal du dos et prend des anti-inflammatoires pour se soigner (glucocorticoïdes, aspirine…), ceux-ci peuvent causer des douleurs gastriques. Ces douleurs sont les symptômes d'un ulcère qui engendre une perte de sang importante et donc une anémie

 

Lors de la prise d'anticoagulants (anti-vitamine K, héparine) pour une raison X (risque de thrombose, par exemple) qui peuvent entraîner des saignements donc une anémie. Il peut y avoir des atteintes hématologiques par des facteurs divers qui engendrent une toxicité au niveau de la moelle ou bien du sang périphérique. Il faut donc vérifier soigneusement la liste des médicaments pris par le patient lorsqu'il est hospitalisé.

 

Il existe aussi des traitements qui causent une anémie comme les chimiothérapies : le traitement de la leucémie n'est pas assez ciblé et détruit en plus des cellules cancéreuses les globules blancs, rouges et plaquettes du sang. Le risque est triple : hémorragique, infectieux (septicémie) et anémique,

 

La radiothérapie entraine un risque d'hypoplasie médullaire. Et donc les mêmes risques que précédemment.

 

La profession

 

Ce sont les métiers exposés aux toxiques dangereux pour la moelle. C'est un problème qui relève de la prévention et de la surveillance des postes à risque et donc concerne la médecine du travail en priorité.

 

Les voyages

 

Surtout les voyages en pays étranger d'où on peut ramener toutes sortes de maladies dont le paludisme (parasite) : fièvre, frissons et anémie hémolytique.

 

L'interrogatoire clinique est un temps important du processus qui vise a diagnostiquer la maladie. C'est l'occasion pour le médecin de gagner la confiance du patient. Il ne s'agit pas d'une liste de question, mais d'un dialogue entre le médecin et son patient.

­­ ­

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion