Etudions les angines, les sinusites, les pathologies du larynx, la parotide et enfin les rhinites.

Les angines

Etymologiquement le mot angine vient du latin angere qui signifie étrangler. C’est une sensation de constriction au niveau de la gorge.

Signes fonctionnels des angines

  • douleur de la gorge
  • dysphagie
  • odynophagie c’est-à-dire douleur a la déglutition
  • syndrome infectieux général: fièvre
  • adénopathies cervicales

Examen clinique

Il nécessite deux abaisse-langue ainsi qu'un miroir de Clar.

L'angine rouge ou érythémateuse.

C'est la plus fréquente des angines.

Les signes constants sont :

  • hypertrophie amygdalienne bilatérale.
  • inflammation de I' oropharynx.
  • fièvre modérée d'environ 38,5°.

Comme signe inconstant, il peut y avoir un œdème de la luette. A la palpation, on trouve des adénopathies cervicales.

L'angine blanche

On trouve en plus du pus blanchâtre sur les amygdales. Ce pus peut-être localise ou diffus.

L'angine érythémato-pultacée

Les signes de l’angine érythémato-pultacée sont les mêmes que ceux de l'angine rouge et de l'angine blanche.

L'angine a fausse membrane (pseudo-membraneuse)

On trouve des dépôts sous forme de plaques blanchâtres, non confluentes et qui se décollent rapidement (a l’opposé de l'angine diphtérique).

L'étiologie peut être une mononucléose infectieuse

L'angine diphtérique

On trouve de vraies membranes confluentes et qui ne se décollent pas. Mais cette angine est rare à cause de la vaccination.

 Les angines unilatérales

Tous les types d’angines citées précédemment sont bilatérales mais il en existe aussi des unilatérales qui sont toujours anormales.

Comme angines unilaterales on rencontre :

  • l’ulcération amygdalienne qui est une érosion de la sous-muqueuse ou de la muqueuse.
  • le chancre syphilitique.

Le phlegmon

La complication des angines est le phlegmon péri-amygdalien : c'est la diffusion du pus à partir des amygdales vers les loges amygdaliennes.

Les signes fonctionnels sont ceux de l'angine, avec en plus une fièvre plus élevée et un trismus (impossibilité d'ouvrir la bouche)

A l'examen, on remarque un bombement au niveau du voile du palais en regard de l’amygdale la plus infectée. En ponctionnant ce bombement, si on trouve du pus on confirme le diagnostic.

La sinusite

Definition: c'est la présence de pus dans les sinus.

La plus frequente est la sinusite maxillaire chez l'adulte mais la moins frequente chez l'enfant car Ie sinus maxillaire n'est pas encore totalement forme.

Signes fonctionnels

  • Syndrome infectieux general: fievre
  • douleur faciale en regard du sinus atteint
  • ecoulement nasal ou rhinorrhee, c'est un ecoulement purulent qui peut etre anterieur, posterieur ou les deux
  • augmentation de la douleur quand on se penche en avant
  • obstruction nasale parfois

Les instruments utilises sont le miroir de Clar. II faut faire une rhinoscopie anterieure it. l'aide d'un speculum nasal ou une endoscopie nasale. Parfois il faut aspirer les secretions.

On voit du pus au niveau du cornet moyen ce qui diagnostic une sinusite maxillaire aigue.

On peut faire un prelevement bacteriologique nasal à l'aide d'un ecouvillon nasal.

La sinusite frontale

Elle est plus rare. On trouve les memes signes mais la douleur est frontale.

La sinusite ethmoidale

C'est la plus frequente chez les enfants car c'est le premier sinus a se former.

Les signes fonctionnels sont :

  • syndrome infectieux
  • signes specifiques a l'enfant pour temoigner de la douleur :pleurs, troubles digestifs, enfants grognons
  • manifestations ophtalmologiques : gonflement de la paupiere inferieure, larmoiement, ceil rouge.
  • manifestation rhinologique: ecoulement nasal purulent, obstruction nasale plus rarement
  • adenopathies cervicales nombreuses.

On fait les memes examens et on utilise les memes instruments.

Comme autres manifestations ophtalmologiques on trouve : la presence d'un eedeme de la paupiere inferieure ou de l'angle palpebral, et parfois une conjonctivite associee.

On fait une rhinoscopie anterieure ou une endoscopie nasale et on trouve du pus au niveau du comet moyen.

II faut rechercher les signes de complications a l' examen clinique :

  • les complications neurologiques : la paralysie oculo-motrice
  • les complications ophtalmologiques : une mydriase

Si il y a des complications il faut faire une intervention d'urgence pour drainer le pus de l'ethmoide.

La sphénoidite

Elle est plus rare et surtout chez l'adulte.

Le signe le plus important est une douleur retro-orbitaire.

Les sinusites bloquées

Definition: II y a obstruction du méat sinusien done le pus reste bloque dans le sinus.

Les signes fonctionnels sont :

  • l' augmentation du syndrome infectieux
  • l'augmentation de la douleur
  • l'arrêt de l’écoulement nasal

A ce moment la il faut faire un geste chirurgical de drainage du sinus. Elle complique n'importe laquelle des sinusites.

Le larynx

Les signes fonctionnels

  • une dysphonie (toujours)
  • des signes associés :
    • une dysphagie
    • une odynophagie
    • une dyspnée (toujours inspiratoire) des crachats sanglants
    • une douleur cervicale
    • des adénopathies cervicales

A l’examen on utilise un miroir de Clar pour une laryngoscopie indirect. Si le patient a un reflexe nauseeux, faire une nasofriscopie.

Les pathologies:

Bénignes :

Elles atteignent les cordes vocales uniquement. Ce sont soit des polypes ou des nodules soit une pathologie infectieuse appelee laryngite. Dans la laryngite, les cordes vocales sont rouges, epaissies et suintantes.

Malignes : cancer

Elles ont soit un aspect d'ulcere, soit un aspect vegetant, so it un aspect ulcero-vegetant. Ces pathologies s'attaquent à l'ensemble du larynx.

La parotide

Tout nodule palpe est pathologique car une parotide normale ne se palpe pas.

Les signes fonctionnels sont :

  • une douleur parotidienne
  • des troubles de la sécrétion salivaire
  • une inflammation en regard de la parotide
  • une paralysie faciale

Les instruments sont : un abaisse langue et un miroir de Clar pour faire une palpation endo-buccale pour examiner le canal de Sténon. II faut aussi faire un examen otoscopique pour voir si il y a une fistulation du canal auditif externe.

A l’examen on recherche un nodule parotidien( dans le lobe superieur ou inferieur), on regarde l'orifice de Sténon et on recherche une paralysie faciale.

Les pathologies bénignes ont un état cutané normal. une rapidité d'évolution lente et pas de paralysie faciale .

Les pathologies malignes présentent une inflammation de l'état cutané, une évolution rapide, une paralysie faciale et des adénopathies cervicales.

Les Rhinites

Définition: inflammation des structures endo-nasales. Elles peuvent être aigues ou chroniques.

Les signes fonctionnels sont :

  • un écoulement nasal
  • une douleur nasale
  • une obstruction nasale
  • des éternuements
  • une anosmie (absence d'odorat)

Il faut faire une rhinoscopie antérieure et postérieure ainsi qu'une endoscopie nasale.

On peut observer au niveau des cornets une hypertrophie turbinale ; du pus (ce qui signe une rhinite infectieuse aigue), il faut regarder l'aspect de la muqueuse : si elle est suintante, ou sa couleur (du rose au rouge)

Le signe associé est une déviation septale.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion