Chute de la pression partielle en O2 de l'air inhalé (PiO2 chute)

 

Hypoxémie d'altitude

 

Si PiO2 est la pression patielle en O2 de l'air inhalé.

 

Si PB est la pression barométrique (760mmHg).

 

Si FiO2 est la fraction d'oxygène dans l'air inspiré (21%).

 

PiO2 = PB x FiO2 =760*0.21 =152 mmHg

 

La PiO2 peut baisser si PB baisse ou si FiO2 baisse.

 

En altitude c'est PB qui baisse (dans les avions pressurisation pour maintenir la pression constante) hypoxémie se fait sentir à partir de 3000m.

 

Chute de la fraction d'oxygène dans l'air inspiré (FiO2 chute)

 

Cette chute se produit dans : une atmosphère confinée, ou quand un gaz inerte ou toxique est en excès (le méthane est un gaz inerte non toxique, mais qui prend la place de l'oxygène).

 

Hypoventilation alvéolaire.

 

La respiration a pour but d'apporter de l'air aux alvéoles pulmonaires et de le renouveler (hématose). La fonction ventilatoire est une fonction de renouvellement. S'il y a hypoventilation alvéolaire, il y a défaillance du renouvellement de l'air alvéolaire.

 

Obstruction des voies aériennes.

 

Pour les voies aériennes supérieures, extra thoracique. (nez, bouche, pharynx, larynx et trachée jusqu'à l'entrée du thorax).

 
  • corps étranger
  • hypotonie des muscles du pharynx (apnée du sommeil : pauses respiratoires par relâchement du pharynx ; ronfleurs : obstruction partielle du pharynx.
  • larynx : endroit critique le plus étroit : il suffit d'une inflammation (laryngite) d'un spasme pour que le larynx se ferme (dyspnée laryngée, stétor ou stridor)
  • tumeur
 
 
 
 

Pour les voies aériennes inférieures (trachée, grosse bronche, bronchiole)

 
  • inhalation de jouets, cacahuètes (enfants)
  • trachée rétrécie (STENOSE)
  • bronchioles : les muscles lisses se contractes et provoquent une crise d'asthme, chez le nourrisson inflammation = détresse respiratoire.
 
 
 

Défaillance neuro-musculaire

 

altération au niveau de : la commande nerveuse

 

transmission nerveuse les muscles eux-mêmes

 

La commande nerveuse

 
  • dans l'intoxication à l'héroïne : arrêt respiratoire par inhibition dans les centres respiratoires : il y a une apnée qui se prolonge par un arrêt circulatoire. Mort par asphyxie.
  • suicide d'origine médicamenteuse forte dose de tranquillisants ( benzodiazépine) qui entraîne un défaut de commande et un arrêt respiratoire : le traitement : ventilation artificielle.
 
 

défaut de transmission de l'influx nerveux :

 

. poliomyélite (hypoventilation par absence de transmission nerveuse(la réanimation respiratoire est née avec l'épidémie de poliomyélite des années 50).

 

. curare : bloque la transmission neuro-musculaire provoque une paralysie puis la mort (dans l'estomac le curare est détruit par l'acidité gastrique : on peut manger des animaux tués par le curare).

 

au niveau des muscles

 

myopathie aboutie à des dégénérescence des muscles respiratoires, il n'y a plus de ventilation normale.

 

Restriction thoracique

 

Ce sont des patients dont le système ostéoarticulaire ne marche pas.

 
  • cyphoscoliose ( mouvement trop limités pour assurer un renouvellement suffisant )
  • amputation pulmonaire
  • séquelles pulmonaires (lobes détruits)
  • obésité
 
 
 
 

On peut traiter tous ces cas par la ventilation alvéolaire.

 

Hypoxémie par anomalie de l'échangeur alvéolocapilaires

 

Des maladies perturbes l'hématose : pneumonie aiguës diffuse.

 

Grippe malignes : tout le poumon s'enflamme et devient impropre a l'échange.

 

Inhalation de fumées d'incendie ou de gaz irritants

 
  • chlore (eau de Javel + détartrant)
  • chlore dans l'entretient des piscines : inflammation aiguës du poumon.
 

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion

Gardez le contact inscrivez-vous à notre newsletter.