Elle a pour but de finir le travail de la sécrétion pancréatique et de préparer l'absorption.

Les bases structurales

La muqueuse est caractérisée par une seule couche d'entérocytes, présente des villosités,  des invaginations qui  sont les glandes de Lieberkhûn où débouchent les glandes de Brunner.

Les entérocytes possèdent des microvillosités qui forment la bordure en brosse. En microscopie électronique on met en évidence un duvet : le glycocalix (=fuzz).

Le suc intestinal

Propriétés physiques

II  est difficile à récupérer. Souvent il faut faire un tubage avec des ballonnets gonflés contre la paroi qui permet de recueillir du suc d'une partie de l'intestin.

C'est une sécrétion épaisse, visqueuse (beaucoup de mucus), trouble parce qu'il y a beaucoup de débris cellulaires (le renouvellement de la muqueuse est fréquent tous les 3 à 5 jours), isotonique par rapport au plasma, très alcalin (pH = 8,3 à 9,3), sa quantité est de 1 à 2L/24h

Composition chimique

Eau

99 %

Electrolytes

ceux du plasma, avec:

- + de HCO3-

- beaucoup moins de Ci-sécrétion permanente, augmente en phase digestive, rythmée par la motricité.

Substances organiques

  • énormément de mucus, libéré par les cellules à mucus ou par les gl de Brunner.
  • des protéines enzymatiques : lorsqu'on récupère du suc, si on enlève les débris cellulaires on ne voit pas ces protéines enzymatiques. Elles sont situées au niveau du glycocalix (ni intra, ni extra cellulaire) et vont agir sur les différents nutriments.

Les enzymes sont là pour finir le travail de digestion.

  • Glucides
    • amylases : identiques aux précédentes s'occupent des 3 à 5 % d'amidon et de glycogène non encore hydrolisés.
    • diholosidases :
      • maltase
      • 2 glucoses saccharase
      • 1 glucose + 1 fructose lactase
      • 1 glucose + 1 galactose

à l'issue de cette action on se retrouve : glucose, fructose, galactose.

  • Lipides

lipase qui va compléter le travail de la lipase pancréatique

  • Protéines
    • dipeptidases
    • tripeptidases qui finissent le travail des endo et exo peptidases.

On se retrouve surtout avec des acides aminés et quelques di ou tri peptides

Contrôle de la sécrétion

-Il est essentiellement hormonal, les deux hormones les plus impliquées sont - CCK qui va agir sur la production des enzymes du fuzz -sécretine: sécrétion d'eau et HCO3-

Le système nerveux végétatif semble avoir une action négligeable.

C'est plutôt le SN intrinsèque qui agit avec des réflexes court? intra-panetaux par l'intermédiaire des chémo-recepteurs : ils vont faire sécréter (c'est une action secondaire!

Rôle de la sécrétion intestinale

les enzymes permettent de finir l'action des sucs.

L'eau et HCO3-:

  • en période non digestive la sécrétion hydro-électrolitique permet :
    • d'hydrater la muqueuse (rôle trophique)
    • d'éviter la stase microbienne
  • en période digestive: la sécrétion va solubiliser les éléments pour permettre leur absorption mais aussi créer un courant hydrique du fond des glandes vers les villosités pour favoriser l'absorption

Commentaires (1)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion