C'est un contrôle uniquement nerveux.

Organisation de la commande nerveuse

Voie efférente

Le parasympathique passe par les nerfs crâniens Le nerf facial VII et Nerf glosso-pharyngien IX.

Son action est sécrétoire ce qui est à l'origine d'une salive abondante (plutôt enzyme que mucus et issue des trois types glandulaires) : salive de dilution.

L'orthosympathique est aussi sécrétoire mais la sécrétion est peu abondante et riche en mucus : salive de lubrification (l'orthosympathique a peu d'action sur la parotide)

Parasympathique et orthosympathique fonctionnent en synergie.

Le parasympathique a en plus une autre action :action trophique Si on supprime le parasympathique,les glandes salivaires s'atrophient

Centre nerveux et voies afférentes

Les centres nerveux sont ; bulbo-protubérantiel pour le parasympathique et médullaire (T2 a T7) pour l'orthosympathique. Ils dépendent des centres supérieurs ; l'hypothalamus et le cortex.

Les voies afférentes passent par le V, le Nerf glosso-pharyngien IX et le X .Elles sont issues de la cavité buccale.

Toutes les voies sensorielles et les voies de la sensibilité peuvent envoyer des afférences a l'origine de sécrétions salivaires.

Mise en jeu de la commande nerveuse

La voie principale est la voie réflexe.

La voie réflexe

II existe deux possibilités de réflexes, les réflexes innés et conditionnels:

Les réflexes innés sont des réflexes qui répondent à un stimulus absolu. C'est à dire dès la naissance. Le point de départ de ces stimuli est la cavité buccale. Ces stimuli sont les aliments qu'ils soient sapides (avoir du goût) ou non, les mouvements de la langue et de la mâchoire, le port d'appareil dentaire et les lésions de l'appareil buccal. On salive aussi par des réflexes absolus buccaux qui sont ; la distension de l'estomac et de l'œsophage, les douleurs très importantes comme la sciatique.

Les réflexes conditionnels sont une réponse salivaire a la suite d'un stimulus neutre c'est à dire qui n'entraîne pas physiologiquement de salivation mais comme on est conditionne oui. En fait le stimulus neutre est au départ précèdé d'un stimulus absolu ce qui entraîne donc la salivation puis le stimulus neutre agit seul ; c'est le cas de l'expérience de Pavlov qui associe au départ chien et viande et cloche pour obtenir la salivation puis qui pour le même résultat n'associe plus que chien et cloche. On conditionne les gens a différents stimuli ;:visuel,auditif,olfactif,tactile,douloureux.

Voie centrale et inter centrale

La voie centrale agit en fonction de la composition du sang qui perfuse les centres salivaires : quand la Pco2 , la PSA ,la température augmentent la sécrétion salivaire augmente. L'intérêt de cette sécrétion est négligeable.

La voie inter centrale par le centre de vomissement qui augmente la salivation, le lobe limbique (émotion) diminue la sécrétion salivaire, le sommeil diminue la salivation.

Rôle de la salive

Ce n'est pas la sécrétion la plus importante mais elle n'est pas négligeable. Elle participe, à la gustation en solubilisant les aliments, la mastication, la déglutition, la phonation, la digestion des lipides et des glucides. Elle a une action antiseptique (lysosyme).Elle permet l'élimination de certaines substances comme les sels de métaux lourds.

 

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion