L'oxyurose est une helminthiase cosmopolite, spécifiquement humaine, bénigne et tenace.

 

Epidémiologie

 

Agent pathogène : Enterobius vermicularis (femelle 10mm, mâle 4 mm).

 

Réservoir : homme malade.

 

Cycle évolutif : les adultes vivent dans l'intestin à la jonction iléo colique. Il y a accouplement puis les femelles fécondées se déplacent le long du colon jusqu'au rectum. Elles sortent du tube digestif en forçant le sphincter anal, puis pondent au niveau de la marge anale (à l'extérieur du corps). Les vers mordent la peau au moment de la ponte ce qui donne le symptôme principal. Les œufs sont pondus embryonnés donc directement infestants ; c'est une parasitose contagieuse par ingestion des œufs embryonnés.

 

C'est une parasitose surtout infantile car les enfants ont une réponse immunitaire moins efficace donc ils sont plus sensibles. De plus ils ont une hygiène moins bonne (si les enfants sont contaminés à l'école ou à la crèche, ils peuvent la transmettre à leur famille).

 

Mode de contamination : direct

 

Répartition géographique : cosmopolite

 

Clinique

 

Souvent asymptomatique surtout chez l'adulte, la découverte est donc fortuite par la présence de vers blancs et mobiles dans les selles.

 

Chez l’enfant

 

Troubles variés, nets chez l'enfant

  • prurit anal vespéral (signe pathognomonique chez l'enfant) dus au mordillement des vers au niveau de la marge anale lors de la ponte.
  • frottement du bout du nez chez l'enfant (explications psychologiques chez l'enfant car il n'y a pas maturation du schéma corporel).
  • troubles digestifs : douleur de la fosse iliaque droite (appendicites), diarrhée, atteinte génitale (surtout chez la petite fille ; chez la femme adulte, les vers peuvent remonter dans le vagin puis dans les trompes et passer ainsi dans la cavité abdominale).
  • troubles neurologiques.
  • troubles de l'humeur, du comportement : grincement de dents, cauchemars, enfants grognons

Diagnostic biologique

  • examen macroscopique : femelles adultes (vers de couleur blanc nacré).
  • examen microscopique classique : souvent négatif car les œufs sont pondus à l'extérieur du tube digestif.

Scotch test de Graham

 

Pour ce test il ne faut pas faire de toilette à l'enfant, on prend un feutre par exemple on met un bout de scotch autour, la partie collante tournée vers l'extérieur, le patient est à quatre pates, on écarte les plis fessiers et on applique le scotch sur la marge de l'anus, on pose le scotch sur une lame et on l'envoie au laboratoire.

 

Sérodiagnostic

 

Il n’y a pas de sérodiagnostic.

 

Traitement

  • Traiter simultanément toute la famille.
  • FlubendazoleDCI  Fluvermal®. Doit être pris en suspension et sur un patient à jeun. La suspension est immédiatement disponible et facile à donner aux enfants. A jeun car sur un tube digestif vide, on réalise un bolus (zone où la concentration du médicament est importante). On donne 1 ampoule de flacon de Fluvermal le matin à jeun deux jours de suite puis une nouvelle cure après 21 jours car si il y a une nouvelle infection juste après la prise du médicament, il faut 21 jours pour un nouveau cycle. Le Fluvermal n'est pas absorbé par le tube digestif donc il ne faut pas l'utiliser pour les vers tissulaires.
  • Le médecin doit imposer des mesures d'hygiène : laver le linge et la literie à 85° le jour du traitement. De plus il faut se laver les mains.
  • De plus, le médecin doit vérifier qu'il n'y a pas d'erreur diététique : une surconsommation de sucres lents et rapides car ils favorisent l'oxyurose.

La consommation de fibres végétales permet un balayage du tube digestif il ne reste donc pas de résidus alimentaires dans le tube digestif ce qui gêne le développement et les mouvements des vers.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion