––>

La main, segment terminal du membre thoracique, accommodée pour la préhension, est, constituée par cinq séries juxtaposées de petites colonnes osseuses, qui se détachent en divergeant d'un centre ou massif osseux, par l'intermédiaire duquel la main est reliée à l'avant-bras.

Ce centre ou massif osseux, qui forme la base de la main et répond au poignet, porte le nom de carpe.

Les cinq premières colonnes osseuses, contiguës au carpe dont elles se détachent comme autant de rayons divergents, ont reçu le nom d'os métacarpiens leur ensemble constitue le métacarpe; il répond à la paume de la main.

Chaque colonne métacarpienne est continuée par une série de pièces osseuses, les phalanges, qui, placées bout à bout, forment le squelette des doigts. Chaque doigt est forme par trois phalanges, que l'on distingue en raison de leur longueur et de leur volume décroissants par les noms de phalange , phalangine, phalangette, ou de première, deuxième, troisième ou unguéale. Le doigt externe ou pouce, seul, n'a que deux phalanges.

 

Squelette de la main, face antérieure.

 

La main et chacun des segments qu'elle comprend, envisagés d'une façon générale, présentent une face postérieure ou dorsale, convexe, répondant au dos de la main une face antérieure, ou palmaire concave répondant à la paume ; un bord externe ou radial que le pouce continue un bord interne ou cubital, répondant au petit doigt ; une extrémité supérieure, antibrachiale, et une extrémité inférieure, digitale.

 

Squelette de la main, face postérieure.

 

Ces dénominations répondent à la position conventionnelle de supination en effet, dans l'attitude normale, le bras pendant le long du corps, la main présente une face externe (dos) et une face interne (paume).

Le carpe, unissant l'avant-bras au métacarpe, forme le squelette du poignet.

Massif osseux allongé transversalement, le carpe mesure 3 cm de hauteur sur 5 cm dans sa plus grande largeur (Les chiffres précis, d'après des mensurations faites sur dix sujets, sont en moyenne: hauteur, 32,5 mm; largeur 49,3 mm).

Le squelette de chaque doigt est formé de trois colonnettes osseuses superposées : les phalanges. Les doigts, au nombre de cinq, sont désignés par les termes numériques de premier, deuxième, troisième, quatrième et cinquième, ou par les noms de pouce, index, médius, annulaire, auriculaire ou petit. Les phalanges, désignées sous les noms de première, métacarpienne ou phalange, de deuxième, moyenne ou phalangine, de troisième, unguéale ou phalangette, offrent un volume progressivement décroissant. Le pouce n'a que deux phalanges, l'unguéale et la moyenne suivant la plupart des auteurs, c'est la phalange moyenne qui manque mais l'histoire du développement de ce doigt prouve que le pouce est en réalité pourvu de ses trois phalanges, et que la première est réunie en un seul os, le premier métacarpien classique.

Le métacarpe constitue le squelette de la région palmaire ou paume de la main. C'est une sorte de gril osseux, quadrilatère, formé par cinq os, les métacarpiens intermédiaires au carpe avec lequel ils s'articulent, et au squelette des doigts qui continue la direction de chacun d'eux. Ces os sont désignés sous les noms de premier, deuxième, etc., en procédant de dehors en dedans, du pouce vers le petit doigt. En contact par leur extrémité carpienne, les métacarpiens se dirigent en bas en suivant une direction légèrement divergente pour les quatre derniers, très oblique pour le premier; ils interceptent entre eux quatre espaces, dits espaces interosseux.

Les métacarpiens sont des os longs, présentant une légère courbure à concavité antérieure, les métacarpiens ont un corps et deux extrémités.

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion