La fibula (Anglais: the fibula) est placée du côté latéral du tibia, auquel elle est reliée en haut et en bas. Elle est le plus petit des deux os, et proportionnellement à sa longueur, le plus mince de tous les os longs. Son extrémité supérieure est petite, placée vers l'arrières de la tête du tibia, au-dessous de l'articulation du genou, dont elle ne participe pas à la formation. Son extrémité inférieure est inclinée en avant, afin d'être sur un plan antérieur à celui de l'extrémité supérieure ; elle se projette au-dessous du tibia, et forme la partie latérale de l'articulation de la cheville. L'os a un corps et deux extrémités.

L'extrémité supérieure ou tête de la fibula (extrémité proximale)

 

L'extrémité supérieure a la forme d’un quadrilatère irrégulier, présentant au-dessus une surface articulaire aplatie, dirigée vers le haut, en avant, et médialement, pour l'articulation avec la surface correspondante sur le condyle latéral du tibia. Sur la partie latérale le côté est une proéminence épaisse et rugueuse qui se prolonge en arrière par une éminence aiguë, l'apex (processus de styloide), qui se projette vers le haut à partir de la partie postérieure de la tête. La proéminence, à sa partie supérieure et latérale, donne insertion au tendon du biceps fémoral et au ligament collatéral de fibulaire de l’articulation du  genou, le ligament divisant le tendon en deux parties. La partie restante de la circonférence de la tête est rugueuse, pour l'insertion des muscles et des ligaments. Elle présente à l'avant un tubercule pour l'origine des fibres supérieures et antérieures du muscle long de péronier, et une surface pour l'insertion du ligament antérieur de la tête ; et en arrière, un autre tubercule, pour l'insertion du ligament postérieur de la tête et de l'origine des fibres supérieures du muscle soléaire.

 

Le corps ou axe de la fibula

 

Le corps présente quatre bords : antéro-latéral, antéro-médial, postéro-latéral, et postéro-médial ; et quatre faces antérieure, postérieure, médiale, et latérale.

 

Bords de la fibula.

 

Le bord antéro-latéral commence en haut en avant de la tête, il se dirige verticalement vers le bas,  au-dessous du milieu de l'os, puis se courbe légèrement latéralement, bifurque pour entourer une surface sous-cutanée triangulaire immédiatement au-dessus de la malléole latérale. Ce bord donne insertion à un septum intermusculaire, qui sépare les muscles extenseurs sur la surface antérieure de la jambe du long et du court péronier sur la face latérale.

 

Le bord antéro-médial, ou la crête interosseuse, est située près du côté médial du précédent, et est presque parallèle avec lui dans le tiers supérieur de sa longueur, mais diverge dans le deux-tiers inférieur. Il commence en haut juste sous la tête de l'os (parfois il est tout à fait indistinct environ 2.5 centimètres. au-dessous de la tête), et des extrémités à l'apex d'une surface approximativement triangulaire immédiatement au-dessus de la facette articulaire de lamalléole latérale. Il sert à l'attache de la membrane interosseuse, qui sépare les muscles extenseurs  en avant, des muscles fléchisseurs en arrière.

 

Le bord postéro-latéral est en avant ; il commence en haut à l'apex, et se termine en bas  au niveau du bord postérieur de la malléeole latérale. Il se dirige latéralement vers le haut, puis vers l'arrière au milieu, puis en arrière, et légèrement medialement en bas, et donne attache à une aponévrose qui sépare le muscle pronnier sur la face latérale des muscles fléchisseurs sur la face postérieure.

 

Le bord postéro-médial, parfois appelé ligne oblique, commence en haut à la patie médiale de la tête, et se termine en bas en deviennant continu avec la crête interosseuse au quart inférieur de l'os. Il est bien-marqué et proéminent dans la partie supérieure et moyennes de l'os. Il donne attache à une aponéurose qui sépare le muscle tibial postérieur du muscle long soléaire et du muscle fléchisseur de l’hallux.

 

Faces de la fibula

 

La face antérieure est délimitée par les bords antéro-latéral et antéro-médial. Il est extrêmement étroit et plat dans son tiers supérieur ; plus large et valonné longitudinalement dans son tiersn inférieur ; il donne origine à trois muscles : le muscle longus extenseurdes doigts, long extenseur de l’hallux, et au muscle pérnier antérieur.

 

La face postérieure est l'espace compris entre les bords postéro-latéral et postéro-médial ; il est continu en bas avec la surface triangulaire au-dessus de la face articulaire de la malléol latérale ; il se dirige vers l'arrière en haut, vers l'arrière et medialement à son milieu, et médialement en bas. Son tiers supérieur est rugueux, pour l'origine du muscle soléaire ; sa partie la plus inférieure présente une surface triangulaire, reliée au tibia par un ligament interosseux épais ; la partie concernée de la face est couverte par les fibres d'origine du long fléchisseur de l’hallux. Près du milieu de cette face se trouve le foramen nutritif, qui est dirigé vers le bas.

 

La face médiale est comprise entre les bords antéro-médial et postéro-médial. Il est rugueux pour l'origine du muscle tibial postérieur.

 

  La face latérale est comprise entre les bords antéro-latéral et postéro-latéral. Il est large, et souvent profondément valloné ; il se dirig latérlement dans ses deux-tiers supérieurs, vers l'arrière dans son tiers inférieur, où il est continu avec le bord postérieur la malléole latérale. Ces faces donnent l'origine au muscle long péronier et muscle court péronier.

 

L'extrémité inférieure ou le malléole latérale de la fibula

 

L'extrémité inférieure est de forme pyramidale, et légèrement aplatie d'un côté à l'autre ; elle descend plus bas que la malléole médiale. La face latérale est convexe, sous-cutanée et continue avec la surface triangulaire et sous-cutanée du côté latéral du corps. La face médiale présente à l'avant une surface triangulaire douce, convexe de haut en bas, qui s’articule avec une surface correspondante du côté latéral du talus. Derrière et sous la surface articulaire se trouve une dépression peu marquée, qui donne attache au ligament talofibulaire postérieur. Le bord antérieur est épais et rugueux, et marqué en bas par une dépression pour l'attache du ligament talofibulaire antérieur. Le bord postérieur est large et présente une sulcature peu profonde la sucature malléolaire, pour le passage des tendons des muscles long et court péronier. Le sommet est arrondi, et attachement d'élasticité au ligament clacaneofibular.            

 

Ossification de la fibula

 

Le péroné est ossifié à partir de trois centres : un pour le corps, et un pour chaque extrémité. L'ossification commence dans le corps vers la huitième semaine de la vie foetale, et se prolonge vers les extrémités. À la naissance les extrémités sont cartilagineuses. L'ossification débute dans l'extrémité inférieure au cours de la deuxième année, et en haut la quatrième année. L'épiphyse inférieure, est la première à s'ossifier, elle s’unit au corps au cours de la vingtième année ; l'épiphyse supérieure fusionne au cours de la vingt-cinquième année.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion