Le calcanéum est le plus grand des os du tarse. Il est situé à la partie inférieure et postérieure du pied, servant à transmettre le poids du corps à la terre, en formant un levier puissant pour les muscles du mollet. Il a la forme d'un cuboïde irrégulier, ayant son axe longitudinal dirigé en avant et latéralement ; il présente à l'examen six faces.

Faces

La face supérieure

La face supérieure se prolonge en arrière par la partie de l'os qui en arrière forme le talon. Sa longueur varie en fonction des individus, convexe d'un côté à l'autre, concave d'avant en arrière, elle soutient une masse graisseuse placée en avant du tendon du calcanéum. En avant de ce secteur se trouve une grande facette habituellement légèrement ovale, la surface articulaire postérieure, qui regarde en haut et vers l'avant ; elle est convexe d'arrière an avant, et s'articule avec la facette postérieure de calcanéum. Il est lié en avant par une dépression profonde qui se poursuit vers l'arrière et médialement sous la forme d'un sillon, le sillon calcanéen. Au sein de l'articulation ce sillon se trouve au-dessous d'une surface semblable au-dessous du talus, les deux forment un canal (le sinus du tarse) qui loge le ligament inter-osseux talocalcanéen. A l'avant et du côté médial de cette cannelure se trouve une facette ovale, concave de l'arrière vers l'avant, qui a son grand axe dirigé en avant et latéralement. Cette facette est fréquemment divisée en deux par une entaille : des deux, la partie postérieure est la plus grande et se nomme la surface articulaire moyenne ; elle repose sur un processus osseux, le sustentaculum tali, et s'articule avec la facette calcanéenne moyenne située sur la face inférieure du talus ; la surface articulaire antérieure est placée sur la partie antérieure du corps, et s'articule avec la facette calcanéenne antérieure sur le talus. La face supérieure, est rugueuse en avant et latéralement aux facettes, est rugueuse pour donner l'insertion des ligaments et l'origine du muscle court extenseur des orteils ou muscle pédieux.

La face inférieure

La face inférieure ou plantaire en arrière est irrégulière, plus large en avant qu'en arrière, et convexe d'un côté à l'autre ; elle est traversée par une surélévation transversale, la tubérosité calcanéenne, qui est déprimée au milieu et se prolonge aux extrémités par un processus ; le processus latéral, petit, en avant, et arrondi, qui donne l'origine à une partie du muscle abducteur du petit orteil ; le processus médial, plus large et plus grand, donne attache, par son bord médial en avant, au muscle abducteur du gros orteil, et en avant au muscle court fléchisseur plantaire et à l'aponévrose plantaire ; la dépression entre les processus donne l'origine au muscle abducteur du petit orteil. La surface irrégulière en avant des processus donne attache au long ligament plantaire, et à la tête latérale de la chair carrée de Sylvius tandis qu'à un tubercule en avant plus près la partie antérieure de cette surface, ainsi qu'une cannelure transversale devant le tubercule, est attaché le ligament calcanéo-cuboïdien inférieur.

La face latérale

La face latérale est large en arrière et étroite en avant, plat et presque sous-cutanée ; près de son centre se trouve un tubercule, pour l'insertion du ligament péronéo-calcanéen. À sa partie supérieure et antérieure, cette face donne attache au ligament astragalo-calcanéen externe ; et en avant du tubercule il présente une surface étroite marquée par deux cannelures obliques. Les cannelures sont séparées par une arête élevée, ou tubercule, le tubercule des péronniers latéraux, qui est de taille très variable en fonction des os. La cannelure supérieure transmet le tendon du muscle court péronier ; la cannelure inférieure, celle du long péronnier latéral.

La face médiale

La face médiale est profondément concave ; elle est oblique de haut en bas et dirigée vers l'avant, et sert à la transmission des vaisseaux et des nerfs plantaires à la plante du pied ; elle donne les moyens d'insertion à une partie de la chair carrée de Sylvius. À sa partie antéro supérieure se trouve une éminence horizontale, le sustentaculum tali, qui donne attache à une partie du tendon du muscle tibial postérieur. Cette éminence est concave en haut, et s'articule avec la surface articulaire calcanéenne moyenne du talus ; au-dessous de, il est parcouru par des sillons pour le tendon du muscle long fléchisseur du pouce ; son bord antérieur donne attache au ligament calcanéo-naviculaire plantaire, et son bord médial, à une partie du ligament deltoïde de l'articulation de la cheville.

La surface articulaire antérieure

La surface articulaire antérieure ou cuboïde est d'une forme légèrement triangulaire. Elle est concave de haut en bas et latéralement, convexe perpendiculairement. Son bord médial donne attache au ligament calcanéo-naviculo-plantaire.

La face postérieure

La face postérieure est proéminente, convexe, plus large en bas qu'en haut, et divisible en trois secteurs. Le plus bas de ces derniers est rugueux, et couvert par le tissu fibro-adipeux du talon ; celui du milieu, aussi rugueux, donne l'insertion au tendon calcanén et au muscle plantaire grêle ; tandis que le plus haut est lisse, et est couvert par une bourse qui s'intercale entre lui et tendon du calcanéum.

Articulations.

Le calcanéum s'articule avec deux os : le talus et le cuboïde.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion