Index de l'article

L’os temporal (anglais : temporal bone) est situé à la partie latérale et inférieure du crâne, au-dessous de l'os pariétal, en avant de l'os occipital, en arrière de l'os sphénoïde. De forme très irrégulière, il est creusé de cavités qui logent les organes de l'ouïe et traversé par de nombreux canaux vasculaires et nerveux.

 Face interne de l'os temporal droit

Placer en haut la partie de l'os en forme d'écaille, en dehors la face d'où se détache une apophyse plate et recourbée, et en avant l'extrémité libre de cette apophyse.

Le temporal se compose de plusieurs parties primitivement isolées, et qui se soudent plus ou moins complètement chez l'adulte. Prenant pour base la division primitive de l'os, nous décrirons au temporal adulte trois parties principales 1° Une partie externe, large, aplatie, répondant surtout à la face externe du crâne, la portion écailleuse ou écaille ; 2° une masse pyramidale, dont la base apparaît sur la face externe du crâne sous la forme d'une grosse apophyse, l'apophyse mastoïde et dont le corps répond à la base du crâne c'est la portion pétreuse ou rocher ; 3° une gouttière osseuse qui vient s'appliquer et se souder à la face inférieure des portions précédentes : la portion tympanique, développée aux dépens d'un anneau primitivement isolé, l'anneau tympanal.

La division que adoptée ici n'est pas celle des classiques qui décrivent au temporal trois portions, écailleuse, pétreuse et mastoïdienne. La description classique me semble défectueuse 1° parce qu'elle ne tient pas compte d'une portion de grande importance, la portion tympanique ; 2° parce qu'elle donne à la portion mastoïdienne une valeur qu’elle n'a, pas l'apophyse mastoïde n'est pas plus une portion à part du temporal que l'apophyse zygomatique; elle appartient au rocher, comme le zygoma appartient à l’écaille. D'ailleurs l'ossification nous prouvera que la portion mastoïdienne fait partie du rocher, bien qu'elle ait son point osseux particulier, comme d'autres parties du rocher (Rimbaud et Renault).

D'autre part, la division adoptée est celle d'Arnold basa, sur le développement embryologique du temporal elle est adoptée par Gegenbaur et Henle. Gegenbaur insiste sur ce fait que cette division est étayée encore sur l'anatomie comparée, montrant les portions pétreuse, écailleuse et tympanique à l'état d'os isolés, parfaitement distincts pendant toute la durée de la vie, chez la plupart des mammifères.

 

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion